Poster un commentaire à la suite de l'article...

dimanche 27 novembre 2011
par  Suzanne BARTHE

Versols et Lapeyre

VERSOLS ET LAPEYRE est une commune de la région Midi-Pyrénées, département de l’Aveyron, arrondissement de Millau, canton de Saint-Affrique. VERSOLS ET LAPEYRE est à une altitude de 372 mètres. Sa (...)

En réponse à...

Logo de Suzanne BARTHE
jeudi 5 janvier 2012 à 14h49 - par  Suzanne BARTHE

Il nous semble intéressant de communiquer le message que le Dr Claude BARRET nous a fait parvenir il y a quelques jours, concernant en particulier ses réflexions sur les différentes branches de la famille ROQUEFEUIL, et les possibles confluents entre les différents rameaux de VERSOLS… Ces remarques peuvent aider nos adhérents dans leurs recherches concernant cette famille excessivement nombreuse….
Bonjour,
d’intéressantes généalogies ont été publiées il y a quelques jours sur le site du CGA . J’ai pensé qu’il fallait les signaler d’autant plus qu’il s’agit de deux familles qui ont un ancrage sur Versols mais qui sont en fait largement répandues particulièrement dans le Sud Aveyron.

En outre ces généalogies donnent l’occasion de sortir de la généalogie pour des considérations culturelles et historiques, ce qui selon moi en augmente très largement l’intérêt…

Généalogie TAILLEFER (par Maurice MIQUEL)
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article859
Il s’agit de la généalogie ascendante d’Elie TAILLEFER (1846-1900) fils de Jean Louis TAILLEFER et Elisabeth Médora LEIGH BYRON
Un lien vous permettra de découvrir la descendance de Médora, fille issue des relations incestueuses de Lord BYRON et de sa demi soeur Augusta. C’est là aussi un travail très intéressant que l’on doit à Suzanne BARTHE généalogiste connue de beaucoup de nos membres.

La généalogie TAILLEFER concerne beaucoup de monde en Sud Aveyron . Avec Médora nous nous projetons largement au delà de l’Aveyron.

Aux travaux cités j’ajouterai mon grain de sel en signalant que Médora avait une demi soeur fille du mariage légitime de Lord BYRON . Il s’agit d’ Ada Augusta souvent désignée comme Ada LOVELACE ou la "comtesse Ada LOVELACE". Comme vous pouvez le constater Lord BYRON a donné à sa fille légitime le prénom de sa soeur Augusta avec qui il a eu des relations incestueuses !
Cette Ada n’était pas une personne banale . Elle était passionnée par les mathématiques, était en relation avec tous les grands noms de la communauté scientifique de son époque.
Longtemps avant la naissance des ordinateurs elle pose les bases d’un langage de programmation . A ce titre elle est considérée comme la première programmeuse de l’Histoire.
Dans un magazine sorti ce mois ci "La révolution des mathématiques" (dans les dossiers de la Recherche) le premier article lui est consacré et commence ainsi :


"ADA : Si les férus d’informatique connaissent ce terme , c’est comme le nom d’un langage de programmation , lancé par le département de la Défense américain en 1980. Ce qui est moins connu c’est que le langhage fut nommé ainsi en référence à Ada LOVELACE , ....etc etc


"
Je vous renvois à la page de Wikipedia qui lui est consacrée http://fr.wikipedia.org/wiki/Ada_Lovelace
Vous pourrez y lire notamment comme témoignage de sa notoriété posthume qu’on peut voir le portrait d’Ada sur les hologrammes d’authentification des produits Microsoft

Généalogie ROQUEFEUIL à Versols
Ce travail mis à notre disposition par Maurice MIQUEL nous propose la descendance de Pol (Paul) ROQUEFEUIL et de Jeanne de ROQUEFEUIL, couple ayant vécu à Versols (Versols et Lapeyre) après s’être marié en 1616.
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article857
J’ai adressé ma branche incomplètementt traité dans l’article initial à Maurice MIQUEL. : http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article862

Ce couple de Versols a eu une ample descendance régionale et une activité essentielle "maréchal à forge"

Cette généalogie m’inspire quelques commentaires

Parler d’une famille ROQUEFEUIL à Versols c’est évoquer irrésistiblement la famille noble de ROQUEFEUIL dont les ROQUEFORT VERSOLS sont une des branches les plus connues . Quel rapport y-a-til avec la généalogie présentée ici ?
Je compte vous éclairer sur ce point.

D’après Hippolyte de BARRAU (voir documents historiques dans Visuarchives) Jean VI de ROQUEFEUILseigneur de Versols épousa le 31 août 1571 Marie de NARBONNE-CAYLUS fille de Claude . Il testa en 1571 . Son fils unique Claude naquit en 1572.
Même si cela n’est précisé nule part il est vraisemblable que la naissance de Claude a eu lieu après le décès de son père . De ce fait à la naissance il n’a pas reçu un prénom traditionnel de la famille de son père mais le prénom de son grand père maternel Claude.

Voici une courte chronique concernant Claude de NARBONNE CAYLUS que j’emprunte des éléments aux "Filiations languedociennes" : célèbre capitaire huguenot, il mit Lodève à feu et à sang. Il était baron de Faugères et de Lunas en Languedoc. Sa mère Beatrix de CAYLUS FAUGÈRES était la dernière descendante des CAYLUS de la première race et elle est était aussi fanatique catholique que lui fanatique protestant.
Par fait de traitrise il fut assassiné une nuit (13-02-1578) dans son lit au château de Lunas. Si on en croit AUBAIS son corps fut dépecé à Lodève le lendemain comme il avait fait pour celui de Saint Fulcran et on joua avec sa tête dans les rues de Lodève.
Nous touchons là aux guerres de religions où l’on voit s’affronter de façon barbare les tenants de religions chrétiennes qui paraissent avoir oublié que le principe essentiel de ces religions est l’amour de son prochain.

Un de nos membres dont le nom m’échappe présentement (mais son identifiant Yahoo est Nemosi) a écrit une belle monographie sur ce personnage et m’en a envoyé un exemplaire il y a quelque temps
Par son père Jean de NARBONNE Claude de NARBONNE CAYLUS a une ascendance brillante qui remonte au début du XIIème siècle à la maison de LARA en Espagne qui descend des comtes de Castille . Tout cela en long , en large et en détail figure dans des nobiliaires comme Saint Allais et le père ANSELME, ouvrages téléchargeables.

Le prénom Claude est rare à cette époque dans la région de Versols et on ne le retrouve pas dans les ancêtres des ROQUEFEUIL VERSOLS : il a été "injecté" dans cette famille à partir de l’ascendance de Marie de NARBONNE CAYLUS .

C’est un marqueur généalogique . Claude épousera en 1600 Anne de VISSEC de LATUDE et un de ses fils s’appellera Claude .
Jeanne de ROQUEFEUIL (x Pol ROQUEFEUIL) dont la généalogie vous est proposée aura aussi un fils prénommé Claude, ce qui témoigne bien de son appartenance à la famille des ROQUEFEUILS VERSOLS . En témoigne aussi le fait qu’un enfant du couple Paul ROQUEFEUIL-Jeanne de ROQUEFEUIL décédé en bas âge est inhumé dans l’église de Versols.

Le mariage de Paul (Pol) ROQUEFEUIL et de Jeanne de ROQUEFEUIL a lieu en 1616.

Maurice MIQUEL m’avait communiqué il y a longtemps ce CM de lecture très difficile dont j’ai retenu ce qui suit .

L’acte est rédigé dans la grande salle du château de Versols . La mère de Jeanne est indiquée comme étant "Marie de CIFFRE de Saint Félix de Sorgue. Cette famille CIFFRE est inconnue à Saint félix de Sorgue . Aucun mariage avec cette Marie n’est connu et il est vraisemblable (quasiment certain) que Jeanne de ROQUEFEUIL est née d’une relation illégitime de Claude de ROQUEFEUIL avec cette Marie de CIFFRE . De Jeanne Claude de ROQUEFEUIL dit qu’elle a toujours vécu avec lui et la dote généreusement . Marie de NARBONNE CAYLUS, mère de Claude, fait de même.

L’époux choisi pour Jeanne est un roturier fils d’un laboureur dont le statut social va notablement s’élever suite à ce mariage.

Le notaire a paru gêné de trouver le même patronyme chez les deux parties.
Pour tourner la difficulté et pour, si je puis dire, séparer les torchons et les serviettes il a inscrit dans l’acte le patronyme de l’époux sous sa forme occitane (ROQUEFIOL) réservant le patronyme ROQUEFEUIL pour Claude de ROQUEFEUIL et Jeanne..
C’est là une curiosité de cet acte.

Maintenant on peut s’étonner qu’on ait choisi pour Jeanne un homonyme .
Personnellement je pense que ce ROQUEFEUIL laboureur est issu d’une batardise d’une génération antérieure des ROQUEFEUIL de Versols . En dotant Jeanne et en la mariant ainsi on faisait en sorte que le patrimoine reste dans la famille.

Je vous ai donc fait part de faits concrets et à l’occasion de mes déductions que vous pouvez ou non retenir selon le degré de vraisemblance que vous leur attribuerez

Les familles de Versols traitées (TAILLEFER et ROQUEFEUIL) sont des familles qui ont une large descendance et concernent un maximum de généalogistes. Eventuellement la branche qui vous concerne est incomplète . C’était le cas pour moi et comme vous l’avez vu j’ai fourni un complément à Maurice MIQUEL.

Je me suis laissé allé à des commentaires pour mettre en lumière l’existence d’ADA pionnière de la programmation informatique "belle soeur" de Jean Louis TAILLEFER de Versols.
Pareillement j’ai rappelé la valeur généalogique des prénoms "rares" (ici Claude) comme marqueur généalogique lors de recherches .

Je n’ai pas résisté à la tentation d’évoquer l’horreur des guerres de religion à travers le tragique destin de Claude de NARBONNE CAYLUS . J’espère que la monographie le concernant sera prochainement diffusé à plus grande échelle .

Comme vous le voyez la généalogie mène à tout sans trop en sortir

Bonne lecture

Claude Barret

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

A noter

Des femmes... des hommes... et leurs racines...

Vezins-de-Levezou

Retrouvez les publications de notre collection :

Des femmes... des hommes... et leurs racines...

Retrouvez-nous sur Facebook