Méli Mélo généalogique

lundi 14 août 2017
par  Patrick OZANNE

C’est la période des vacances, je vous laisse plancher sur ce qui suit


Pierre est âgé de 24 ans, il est marié à Hélène une veuve de 44 ans, laquelle a une fille de 25 ans, Catherine, le père de Pierre, Joseph, a épousé cette fille.


Je laisse la parole à Pierre qui va vous expliquer son méli mélo familial.


"A cette heure mon père est donc devenu mon gendre, puisqu’il a épousé la fille de ma femme. De ce fait, ma belle-fille est devenue ma belle-mère, puisqu’elle est l’épouse de mon père.

Ma femme et moi avons eu en janvier un fils, Patrick. Cet enfant est donc devenu le frère de la femme de mon père, donc le beau-frère de mon père.

En conséquence, mon oncle, puisqu’il est le frère de ma belle mère. Mon fils est donc mon oncle.

La femme de mon père a eu en décembre un garçon, Sébastien, qui est à la fois mon frère puisqu’il est le fils de mon père, et mon petit fils puisqu’il est le fils de la fille de ma femme.

Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et comme le mari de la mère d’une personne est le père de celui-ci, l s’avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils.

Je suis donc mon propre grand-père !!"


Est-ce possible ? et peut-on faire un arbre généalogique compréhensible de cette famille, je vous l’accorde un peu spéciale.


Commentaires

Logo de jipé
Méli Mélo généalogique
dimanche 20 août 2017 à 00h34 - par  jipé

bonjour,
ce méli-mélo est tiré d’une pièce jouée par Jacqueline Maillan et Francis Blanche "La demande en mariage" en 1959
cordialement

Logo de BERNAD Nadine
Méli Mélo généalogique
mardi 15 août 2017 à 16h40 - par  BERNAD Nadine

Bonjour,

C’est impossible puisque sont mélés les liens biologiques et les liens d’alliances
"A cette heure mon père est donc devenu mon gendre, puisqu’il a épousé la fille de ma femme"
Non ; la condition nécessaire est que la fille de "ma" femme soit adoptée par Pierre, ce qui n’est pas spécifié ; la fille est donc seulement la belle-mère (épouse du père)
"En conséquence, mon oncle, puisqu’il est le frère de ma belle mère. Mon fils est donc mon oncle"
Non ; Il est le demi-frère de la belle-mère et le petit-fils du père de la belle-mère
"mon petit fils puisqu’il est le fils de la fille de ma femme".
Non
"Je suis ainsi le frère de mon petit-fils, et comme le mari de la mère d’une personne est le père de celui-ci, l s’avère que je suis le père de ma femme, et le frère de mon fils."
Le mari de la mère est le père, c’est la seule réalité
"Je suis donc mon propre grand-père !!"
Voilà comment, avec des démonstrations fausses mélant liens de sang et liens d’alliances, on arrive à une conclusion aberrante...et fausse.
Rien n’empêche de se considérer comme son propre grand-père, bien sûr !
Celui qui se fait plaisir ne sait pas ce qu’il gagne (je ne me hasarde pas à l’écrire en occitan, mais vous pouvez traduire)
Bonne journée
Cordialement
Nadine