Noble Jean BENOIT de La Gardette

par le Cercle Généalogique de l’Aveyron
vendredi 16 mars 2018
par  Suzanne BARTHE

A l’origine de Benoît alias « Bénézech » se trouve le nom de saint Benoît (saint Benoît de Nurcie - VIe siècle dans la plupart des cas) : en latin Benedictus « loué, célébré, béni, consacré à Dieu » (étymologiquement « bien nommé : bene dictus »).
Dans l’ouvrage en préparation pour les JOURNEES GENEALOGIQUES 2018 à St-Geniez-d’Olt-et-d’Aubrac, nous présenterons une étude sur les BENOIST DE ST-GENIEZ.

Ce patronyme, fort répandu en Rouergue, a donné différentes souches, qui, semble-t-il, n’ont pas de lien entre elles. Par ailleurs, le fait que certains membres de ces familles aient adhéré, au moment des guerres religieuses, aux idées de la Réforme, rend la situation encore un peu plus complexe.

Sans que l’on puisse affirmer, dans l’état actuel de nos connaissances, que les Benoit de La Gardette de Gabriac ont un lien avec les Benoist de St-Geniez, il nous a semblé intéressant d’en présenter ici quelques éléments glanés au cours de nos recherches ; nous nous sommes basés sur de documents conservés aux AD 12, dans la série E [1] .

Famille de BENOIT de La Gardette de Gabriac en Rouergue

  • • 1456-1486 – Baux à fief et arrentements : d’un jardin situé à Gabriac par Gui BENOIT, seigneur de La Gardette (AD 12 E 505 (liasses) Arrentements)
  • • 1483-1496 - Lauzime consenti par « Noble Jean BENOIT du repaire de la Gardette, paroisse de Gabriac », au sujet d’une vigne située au quartier de Catusse dans les dépendances de Bozouls. (AD 12 E522 liasse lauzimes)
  • • 1495-96 - Lauzime consenti par «  Noble Jena BENOIT, alias "La Gardète" de Gabriac  » à Bernard Calmelli acquéreur d’un pré...(E 807)
  • • 1499-1508 - Lauzie consenti par «  Noble Jean BENOIT, alias La Gardète de Gabriac  » à Jean Ambercy notaire au prix de 10 livres ts. (E812)

Quelques mots sur « le repaire de La Gardette »

Ce lieu, tout proche de Gabriac, est situé sur une éminence dominant ce village [2].

C’était au Moyen-âge, un poste de garde et de guet pour surveiller le village de Gabriac et la countrée. Le lieu de Vimenet fortifié autrefois comme Gabriac, avait un poste de guet portant le même nom et remplissant les mêmes fonctions.

La Gardette était depuis un temps immémorial un alleu, ou terre « franche » qui ne dépendait d’aucun seigneur, et de ce fait n’était soumis à aucune redevance seigneuriale.

Au XIIIe siècle, cette terre appartint à Noble Pierre de Penavayre qui la vendit le 7 février 1391 à Noble Jean de Ténières. Ce dernier la vendit à son tour en 1403 à Guy et Guillaume Bonafé, frères.

Elle passa vers 1500 à M. de Benoit ou Bénézet, puis à Suquet dont les descendants la vendirent, en 1592 à Antoine Salvan d’Espalion….

Le domaine de La Gardette fut vendu en parcelles en 1739 par les membres de cette famille Salvan. Le principal lot comprenant les bâtiments de la ferme avec les quelques terres attenantes (le Verdier, le Poujol et le Pradal) fut acheté par Georges Albenque, voiturier et marchand de Gabriac pour la somme de 4.400 livres (AD 3 E 6497)….

Ce domaine de La Gardette, morcelé depuis 1739, fut cependant agrandi par l’achat que fut Georges Albenque en 1748 du domaine de Mazels, à Joséphine de Benoît, veuve de M. de Planard de St-Geniez-d’Olt pour la somme de 13.700 livres (AD 12 3 E 15905.) »

Nous devons également signaler l’acte suivant, toujours dans la série E : 1521-1526 - Me Besombes Durand de Rodez - Pactes de mariage entre Guillaume Besombes, licencié es-droits, du bourg de Rodez, et Françoise, fille de Jean BENOIT, licencié, juge des montagnes et quatre châtellenies de Rouergue. (E1657). Il s’agit en fait d’une erreur de lecture de M. AFFRE dans son inventaire. Il convient de lire Jean de CAYRON et non Jean de BENOIT… La piste est donc une impasse…

Nous traiterons dans un second temps des BENOIST « marchands drapiers » de Millau.

La généalogie de la famille BENOIT d’AURIAC  [3] a été fort bien étudiée par M. Bonnefis dans « La coseigneurie d’Auriac » (Société des Lettre 1940). Mais ici, une fois encore, aucun lien ne peut être établi avec les BENOIST de ST-GENIEZ.

Il convient de prendre avec grande prudence les conclusions de M. de Barrau quant aux origines de la famille BENOIST de St-Geniez…

Nous invitons tous nos lecteurs à participer à cette discussion… Nous sommes en quête des Contrats de Mariage suivants :

  • CM (ca 1540) d’Anthoine BENOIST x Rose VIDAL
  • CM (ca 1570) de Pierre BENOIST x Isabelle VALERY

A bientôt
Suzanne BARTHE


[1Nous tenons à remercier M. Jean DELMAS pour ses avis éclairés, et Madame Francine LOUBIERE pour ses relevés dans l’inventaire de la série E.

[2Cf. Jean Sahuguet, Gabriac en Rouergue, [Gabriac, chez l’auteur], 1981, p. 170 et 172f.

[3CF.. Mémoires de la Société des Lettres, (1940) T. 24, page 380 et suivantes


Commentaires

Logo de Bernard Aldebert
Noble Jean BENOIT de La Gardette - les Salvan
mercredi 18 avril 2018 à 19h38 - par  Bernard Aldebert

Bonjour,

Est-il possible d’en savoir plus sur les Salvan qui ont possédé le domaine de La Gardette un temps ?

S’agit-il de la famille du maître d’œuvre de la cathédrale de Rodez ? Au vu des dates, Antoine pourrait être l’un de ses fils (il en avait un de ce prénom cité à son testament) et quels sont les descendants de ces Salvan en 1739. L’acte de vente que vous signalez n’a pas l’air en ligne sur le site des archives.

Un grand merci d’avance.

Bien à vous

Bernard Aldebert

Logo de Bernard Aldebert
mercredi 18 avril 2018 à 21h30 - par  Suzanne BARTHE

Ce SALVAN était effectivement un descendant d’Antoine SALVAN maître d’œuvre de la cathédrale de Rodez, qui fit le portail de l’église de St-Côme et celui de l’ancienne église St-Jean d’Espalion.

Il participa à la construction du clocher de la cathédrale de Rodez ainsi que son fils, aussi maître d’œuvre, lequel sans postérité fit héritier son neveu, Jean SALVAN marchand d’Espalion, de sa propriété d’Ampiac près de Druelle.

Trois membres de cette famille SALVAN furent prieurs de l’église de Gabriac de 1680 à 1785.

Généalogiquement vôtre
Suzanne BARTHE

Logo de CRANSAC Jacques
Noble Jean BENOIT de La Gardette
samedi 17 mars 2018 à 16h48 - par  CRANSAC Jacques

Dans mon ascendance Jeanne de BENOIT Cm 21/12/1627 Jean BUSCAYLET à Ségur

Logo de CRANSAC Jacques
samedi 17 mars 2018 à 19h10 - par  Suzanne BARTHE

Effectivement Jeanne de BENOIST fait partie de la famille de BENOIST de St-Geniez que nous présenterons dans notre prochaine publication « SAINT-GENIEZ-d’OLT-et-d’AUBRAC, des femmes, des hommes et leurs racines… », en septembre2018.

Nous avions précédemment évoqué ce mariage BUSCAYLET x BENOIST dans notre ouvrage JG 2012 : « SEGUR des femmes, des hommes et leurs racines… » (pages 151 et suivantes) : famille BUSCAYLET

Merci pour votre commentaire, nous pourrons échanger lors des prochaines JOURNEES GENEALOGIQUES les 8 et 9 septembre 2018 à SAINT-GENIEZ

Suzanne BARTHE

A noter

Des femmes... des hommes... et leurs racines...

JPEG - 94.4 ko
« SAINT GENIEZ d’OLT et d’AUBRAC,
des femmes… des hommes… et leur racines… »

Retrouvez les publications de notre collection :

Des femmes... des hommes... et leurs racines...