Sévérac le Château

jeudi 2 mars 2006

Le premier millénaire avant J.C. est déjà marqué par les principaux traits de l’histoire sévéragaise : le commerce et la défense

Le Moyen Âge

Les premières mentions écrites du nom de Sévérac (Severiacum) sont dans une charte de la fin du IX° siècle ; il s’agit du bourg important siège d’une viguerie.Le nom des barons de Sévérac commence à apparaître au XI° siècle. Le dernier des Sévérac, Amaury, maréchal de France, meurt en 1427.

Les seigneurs de Sévérac ont participé aux grands événements de la période :
- L’« hérésie » cathare jusqu’à la prise de Sévérac par Gui de Monfort en 1214
- Les Croisades vers les Lieux-Saints.

JPEG - 11.5 ko

- La guerre de Cent ans d’abord avec le Prince Noir, puis pour le roi de France auquels ils se rallient dès 1369.

Au XV° siècle, les ARMAGNAC

L’héritage d’Amaury va à la puissante famille d’Armagnac et Jean IV prend possession des terres de Sévérac. Il crée l’institution des Consuls qui présentèrent aussitôt une nouvelle charte avec diverses revendications et franchises.

Mais l’opposition de la famille d’Armagnac au pouvoir royal aboutit, après la prise de la ville en 1444 par le dauphin, futur Louis XI, à la confiscation de ses biens.

Les ARPAJON

La région de Sévérac commença à être touché par le protestantisme dès les années 1560 et naturellement les seigneurs entrèrent dans la nouvelle religion. Ils sont fidèles à la réforme pendant plus de 60 ans. L’église de St.-Jean-Baptiste du château devient un temple protestant.

Avec Jean V qui succède à Charles en 1593, on entre dans la période classique remarquable ar la modernisation du château de Sévérac. Mais c’est avec Louis VI qu’on verrra l’apogée de Sévérac.Viconte d’Arpajon, il devient marquis de Sévérac puis duc et pair de France. Il fait du château une somptueuse résidence richement meublée et décorée..

Aprés sa mort en 1679, les seigneurs d’Arpajon et leurs héritiers ne résident plus dans le château, et petit à petit la décadence du château va s’installer. L’abandon du château à titre de sésidence permanente, le défaut dentretien, la vente de pierres entraînent sa ruine progessive.

(D’après la plaquette réalisée par l’ Association des Amis du Château et du Patrimoine Sévéragais )


Dépouillements réalisésPériodes
BMS
Sévérac le Château1576/1902
Novis1688/1827
Altès1686/1795
Saint Dalmazy1610/1827
Notaire
Delort1568/1595
Fornial1602/1618
Forestier1607/1738
Baboti1608/1692
Miqualet1609/1672
Cortines1618/1663
Lamarche1624/1673
Costes1652/1685
Costes1666/1667
Boscary1672/1732
Delfau1690/1723
Levesque1735/1793

Commentaires