LE VIALA DU TARN

PIERRE de DEDICACE BENIE LE 12 JANVIER 1779
vendredi 24 janvier 2020
par  Suzanne BARTHE

Notre ami, et président fondateur, Maurice MIQUEL, lors d’une visite dans l’église du Viala du Tarn, a remarqué une pierre, qui avait été récupérée lors de travaux et mise en évidence sur le cintre de la chapelle de la Vierge. Venant de retrouver l’article des archives paroissiales il nos en a fait une transcription. Le dessin de cette pierre a été réalisé par Robert AUSSIBAL dont nous saluons la mémoire.

L’An mil sept cents Soixante dix huit et le vingt cinquième jour du mois de juin le sieur CASIAGNES architecte de la ville de Rodez, a commencé à démolir le sanctuaire et sacristie de l’église du Vialar de Tarn et le quinzième jour du mois de juillet suivant la pierre fondamentale a été bénie par moy M°Jean pierre SAQUET, licencié en droit canon prieur curé de St-Hypolite de Candas vicaire forain habitant de Montjaux.

Le nom de madame de LAROCHE-LAMBERT abbesse du Monastère et prieuresse dudit Vialar avec sa date ont été placés dans le fondement à l’angle du côté du midy et le douzième jour du mois de janvier de l’année mil sept cent soixante dix neuf la bénédiction dudit sanctuaire a été faite, la messe solennelle et le Te Deum chanté en actions de graces par moy susdit prieur à laquelle cérémonie ont assisté M° Pierre LUCADOU, procureur forain, curé de Montjaux, M° Bonnaventure FERRIEU, docteur en Théologie, curé dudit Vialar, M° Germain SALSON, vicaire dudit Vialar, M° François HERAL, bachelier en Théologie, diacre, M° Bernard-François COMITIS, avocat en parlement et juge dudit Vialar, M° Jean-Pierre HERAL, avocat et juge des Canabières, le sieur Pierre FARAMOND, bourgeois, habitants dudit Vialar, soussignés et le plus grand nombre des paroissiens qui requis de signer ont dit n’être nécessaire ou ne scavoir

Voir d’autres informations sur LE VIALA DU TARN dans l’article : Le Viala du Tarn



Commentaires