Vezins de Lévézou

jeudi 27 mars 2014
par  Suzanne BARTHE

Commune de la région Midi-Pyrénées, dans le département de l’Aveyron, Vézins de Lévézou est chef-lieu de canton, Communauté de communes de Lévézou Pareloup. Les Vézinois et Vézinoises étaient au nombre de 653 lors du recensement de 2011.
Vézins de Lévézou a une altitude minimum de 713 mètres pour un maximum de1.155 mètres. Sa superficie est de 79,96 km². Le territoire de la commune s’étend dans la partie nord du parc naturel régional des Grands Causses entre la chaîne des Palanges au nord et la chaine du Lévézou au sud.

JPEG - 84.5 ko

La commune de Vézins vient d’adhérer à notre cercle, et nous remercions son maire et l’équipe municipale pour cette adhésion.

LES ARMES DE VEZINS

Écartelé : au premier et au quatrième d’azur au lion d’argent, au deuxième et au troisième de gueules aux trois clefs d’or

PNG - 14 ko

La commune de Vézins est issue de la réunion des anciennes communautés de Vézins, La Clau et Le Ram.

Sous l’Ancien Régime et depuis le Moyen Âge, la communauté et le village de Vézins relevaient de la famille de Lévézou de Vézins, l’une des plus anciennes de France. Le château est toujours habité par la famille.

La Clau était le siège d’une commanderie des hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem et la communauté du Ram appartenait au domaine royal hérité des Comtes de Rodez.

Plusieurs paroisses se partageaient le territoire de la commune actuelle, parfois à cheval sur d’autres communautés. Les chefs-lieux paroissiaux étaient Vézins, Saint-Amans-du-Ram, dont l’église est champêtre, tout comme Notre-Dame-de-La Vaysse, et Gleysenove.

Le CHÂTEAU DE VEZINS

dont la construction date des XIIème et XVIIème siècles, est depuis 900 ans et environ 40 générations dans la même famille. L’édifice est inscrit au titre des monuments historiques depuis 1990. Il est construit en fer à cheval, au sommet du promontoire. A la place des remparts, les maisons du village sont lovées contre le château

Château de Vezins du Levezou {JPEG}
L’architecture exceptionnelle de ce monument reflète bien la volonté de maintenir l’édifice familial en apportant de nombreuses modifications architecturales depuis sa fondation au Moyen Âge : les vestiges de l’ancien castrum construit en fer à cheval, la renaissance italienne, les trompe-l’œil et « décors » néo-gothiques chers aux disciples de Violet le Duc, les jardins d’agrément en lieu et place des anciens fossés et fortifications de l’antique demeure seigneuriale et, comme le souligne Jacques Miquel, « le château est constitué d’une série de logis formant un arc de cercle fermé à l’arrière par un mur crénelé, le tout formant un plan circulaire plutôt inhabituel… Ce tracé semble correspondre à celui d’un très ancien château, du type de la motte féodale, et serait alors antérieur à l’an mil. Cela en ferait un des plus anciens châteaux du département et le seul de ce type dans la route des Seigneurs du Rouergue. »

La façade extérieure du château est la plus belle. L’intérieur est "dans son jus".
La famille de Lévézou puis de Lévézou de Vézins puis de Lévézou de Luzençon de Vézins est une famille noble française subsistante, d’extraction chevaleresque, qui a occupé une position de premier plan dans sa province jusqu’à la Révolution française.

La Maison de Lévézou,

l’une des plus anciennes et des plus considérables de la province du Rouergue, a donné des chevaliers, des croisés, des prélats, des sénéchaux et gouverneurs, des gentilshommes de la chambre du roi, des chevaliers de l’Ordre du roi, des dignitaires de la milice du Temple et de l’ordre de Malte, des officiers généraux, un député de la noblesse aux États-généraux du royaume, etc. En 1192 le siège de la puissante maison de Lévézou était à Castelmus. En 1238, Bernard de Lévézou était seigneur de Castelnau de Lévézou, de Saint- Beauzély de Lévézou, Castelmus, Roquetaillade, Marzials.


Dépouillements réalisésPériodes
BMS
Vezins1692/1930
Saint Amans d’Escoudournac1698/1791
La Clau1747/1817
La Vaysse1658/1838
Saint Amans de Ram1592/1799
Gleysenove1673/1802
Notaires
DESMAZES1767/An 11
FABRE1663/1739

Commentaires