LA FAGEOLE de CORNUS - 1er épisode

Par Monique BRUNEL et Suzanne BARTHE avec l’aimable collaboration de Jacques ASTOR, de Christian CAUSSE et de Jean DELMAS
samedi 4 décembre 2021
par  Jacques ASTOR , Monique BRUNEL , Suzanne BARTHE

Comme indiqué dans le livre que nous avons consacré à CORNUS [1], le hameau de La FAGEOLE (qui comporte deux unités distinctes : Le Mas et la Ferme) est attesté dans les actes depuis au moins 1426. Il comptait 15 habitants en 1868. Nous allons dans les prochaines semaines vous présenter un certain nombre d’actes attestant de l’ancienneté du lieu.

Etymologie du nom de lieu LA FAGEOLE

De nombreux noms de lieux notent la présence du hêtre : le fau, du latin fagus (issu du grec phagos). Très nombreux sont les hameaux et communes qui se sont étendus autour d’une ferme se signalant par le voisinage de hêtres  : par exemple, LE FAU, nom de commune du Cantal, et FAU-de-Peyre en Lozère.

Au collectif bas latin fagea (loca fagea, contrée riche en hêtres) se rattache l’occitan faja désignant la hêtraie. Le terme est abondamment représenté en toponymie : LA FAGE, LA FAGE-Montivernoux et LA FAGE-St-Julien en Lozère ; dans l’Aveyron, La FAGE, hameau de la commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul ; le lieu-dit Hautes FAGES dans la commune de Montagnol.

Le dérivé fajòla est un des diminutifs courants de faja : « la petite hêtraie ».

Dans le Sud-Aveyron, le nom de lieu est représenté dans la commune de Cornus avec le nom de la ferme de La FAGEOLE dont le chemin d’accès offre le site de La Croix de la Fage. Dans la commune de Versols-et-Lapeyre, La FAJOLE est un lieu-dit des hauteurs au sud-est de Lapeyre.

En domaine caussenard larzacien, le hêtre est considéré comme le reliquat d’un peuplement ancien plus important. [2]

Le Mas de La Fageole

Egalement connu sous le vocable de "petite Fageole", ce mas fut très vraisemblablement implanté sur une ancienne « villa gallo-romaine  », comme en attestent certains vestiges et notamment le « puits à marches gallo-romain » découvert dans les années 80, par André et Alain BRUNEL, à 150 mètres au sud de ce mas (cf.la photographie ci-contre). Ce type de "puits à eau" permettait à l’utilisateur de descendre physiquement jusqu’au niveau de l’eau. M. André SOUTOU s’y était intéressé dans les années 80 (voir article de M. Soutou dans le Journal de Millau du 20.10.1980).

Nous allons découvrir « au fil des actes » que ce mas de LA FAGEOLE fut la résidence d’une même famille, dans sa continuité, depuis six siècles ...

La ferme de la Fageole

Cette grande propriété était une anciennement possession des seigneurs de Cornus. Ce domaine fut acheté à la famille LEROY-BEAULIEU, en 1954, par un industriel de Lodève originaire de Cornus.

Carte de CASSINI

Veuillez cliquer sur l’image ci-dessous pour l’agrandir, nous avons figuré le lieu-dit LA FAGEOLE en le cerclant de rouge. Nous pouvons observer qu’au 17ème siècle la forêt était très présente.

La famille MAURY

Les terres de la Fageole limitrophes avec celles de St-Beaulize, de l’Abbaye de Nonenque [3] et du Temple de Ste-Eulalie furent souvent à l’origine de procès, comme en témoigne un acte du 10 juin 1753 (AD12 2E 68-7) passé chez Me Pierre CAREL de St-Félix-de-Sorgues et Me Jean Antoine FABRY de Cornus.

Nous présentons la première et la dernière page de cet acte de 1753 et nous en retranscrivons deux extraits concernant Guillaume MAURY du Mas de la Fajole, qui est plusieurs fois cité :

« …. que le terroir en question sous la dénomination du Puechchalt, Labalm et Lavernhe, Puech dousseyrous et le plan de Laubigué appartenait en propriété aux dits Seigneurs de Cornus comme propriétaire du mas de la Fajole suivant quelques titres anciens et par exprès et acapte du 6eme mars 1482 consentis par Dame Catherine de Foix vicomtesse de Creissels dont la terre de Cornus faisait partie, à Guillaume MAURY ...
par devant Me Jean BRUNEL notaire ... »

« … en l’année 1426 entre officiers royaux de la vicomté de Creissels et du paréage de Nonenque plus par les reconnaissances féodales consenties en 1426 par les habitants dudit St Beaulize à la dicte Dame abesse de Nonenque à Guillaume MAURY du Mas de la Fajole des portions du devois de Blacayrial ... ».

Ces actes nous confirment la présence de la famille MAURY à LA FAGEOLE dès 1426 . Cette famille est également présente en 1486 ainsi qu’en 1499. Cf épisodes N°2 et N° 3).
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1516
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1522

La famille PEYTAVY

En 1499, Catherine MAURINE de la Fajole fille de Jean (sans doute lui-même fils ou frère du Guillaume précité) épouse Anthony PEYTAVY des Liquisses (Nant). Cette famille PEYTAVY vivra au Mas de la Fageole durant deux siècles, entre la fin XVème et le début XVIIIème)

Nous reviendrons sur cette famille dans l’épisode N°3. Nous verrons alors qu’après deux siècles de présence de la famille PEYTAVY à LA FAGEOLE, la transmission se fera toujours par mariage, mais principalement par les femmes durant un siècle

La famille CRISTOL

Benoit CRISTOL « arriva pour gendre » au Mas de LA FAGEOLE en 1794, lors de son mariage avec Marie BLANC.

Nous y trouvons aujourd’hui la famille BRUNEL (André BRUNEL ayant épousé Simone CRISTOL)…

Dans les épisodes suivants nous détaillerons ces familles et la transmission par mariage assurant leur présence continue au Mas de La Fageole durant six siècles.


[1NDLR : le lecteur intéressé pourra se procurer ce livre auprès de Magali - Voir information en cliquant sur le lien http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1110

[2NDLR : texte de Jacques ASTOR que nous remercions

[3NDR : Voir notre livre JG 2015 St-Jean d’Alcapiès, St-Jean et St-Paul, des femmes des hommes et leurs racines : le lecteur intéressé pourra se procurer ce livre auprès de Magali - Voir information en cliquant sur le lien http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1110



Portfolio

Puits gallo romain Puits gallo romain JPEG - 538.8 ko Titre article André Soutou

Commentaires