Famille CRISTOL de La FAGEOLE de CORNUS

Episode 7/7
jeudi 3 mars 2022
par  Jacques ASTOR , Monique BRUNEL , Suzanne BARTHE

A la fin du XVIIIe siècle, la famille CRISTOL arrive à La Fageole et y demeurera jusqu’au XXe siècle. Pour illustrer ce dernier épisode nous vous proposons un acte assez inhabituel entre un beau-père et son gendre. Et nous allons aussi découvrir que le patronyme BLANC ne disparaît pas complètement du paysage. Nous remercions par ailleurs Jacques ASTOR pour son étude du patronyme CRISTOL. (M.B.)

25 fructidor an 10 (12.09.1802)

Bail à ferme pour Benoît CRISTOL de la Fajolle
contre Guillaume BLANC son beau-père

« L’an dixième de la république française et vingt cinquième jour du mois de fructidor après midy au lieu de Cornus département de Laveyron devant moy notaire public dudit lieu
dûment patenté soussigné, et en présence des …..témoins Bas nommés

est comparu le citoyen Guillaume BLANC natif de la Fajolle sur cette commune demeurant pour berger avec le citoyen Pierre SOULAGES au mas Hugonenc lequel baille à titre de ferme au citoyen Benoît CRISTOL son gendre habitant audit La Fajole ici présent et acceptant tous les biens fonds et bâtiments qu’il jouit et possède audit la Fajolle en vertu du bail à ferme à luy consenti par ledit BLANC devant CAMBON notaire de Ste-Eulalie dûment enregistré ; et en vertu d’autre acte explicatif dudit bail à ferme reçu par feu mon père le vingt huit floréal an trois, dûment enregistré, lequel bail est fait pour le … et terme de six années qui commenceront à courir le treize floréal prochain et finiront à pareil jour.

Et sera tenu ledit CRISTOL en sortant ledit jour de laisser ensemencés les mêmes pièces qu’il trouva en entrant et de la même quantité des grains laquelle récolte appartiendra audit BLANC attendu que le dit CRISTOL reçut en entrant lesdits biens ensemencés ainsi qu’est expliqué dans le bail à ferme et étant le seul acte du 28 floréal an trois, lequel acte aussy que ledit bail à ferme reçu par .. (NDLR : la suite de la phrase, sur la pliure, est devenue illisible).. aussy que pour tout inventaire détaillé que ledit fermier rendra en sortant de la même nature et qualité portés par ledit acte. Lequel présent bail est fait pour le prix et somme de septante trois francs que ledit CRISTOL promet et s’oblige de payer annuellement audit BLANC à chaque huit vendémiaire, à commencer au huit vendémiaire an douze, lequel susdit prix de ferme et sans diminution dicelle, ledit CRISTOL sera tenu de payer les impositions nationales desdits biens affermés, ordinaires et extraordinaires créées et à créer, même la rente foncière de cinq ou six cartes avoines qu’il sert à DEVIC de Vinens acquéreur de la Nation établie par un acte très ancien et qui était cidevant servie à la fabrique de Cornus, et ce à commencer l’année prochaine, se réservant ledit BLANC de pouvoir habiter lui et sa fille cadette dans la cuisine de la maison affermée, avec ledit CRISTOL, d’avoir place au feu pour s’y chauffer et y faire son ordinaire, et comme plus amplement est expliqué dans ledit acte du 28 floréal an trois ; laquelle réserve n’est pas de valeur au dessus de six francs …. promettant ledit fermier de jouir desdits biens en ménager et père de famille et d ‘y faire toutes les réparations locatives et d’entretien et par exprès de placer deux poutres à l’écurie pour soutenir les autres qui y sont dont les bouts se sont pourris dans la muraille , ledit BLANC de son coté promet de le faire paisiblement jouir et posséder demeurant convenu que le Bailleur et le preneur auront la faculté l’un et l’autre de vérifier le présent bail à ferme au bout de trois années en s’avertissant mutuellement six mois d’avance. Et pour ce dessus observer lesdits parties affectent et hypothèquent leurs biens présents.
Fait et récité dans ma maison audit Cornus en présence du citoyen Jacques CRISTOL de St-Rome-de-Berlières et François TRINQUIER habitant de Fondamente trouvés au présent lieu, soussignés. Non aucune desdits parties pour ne savoir de ce requis. Par moy Jean Philippe FABRY notaire audit Cornus, soussigné…. .. »

Etymologie du patronyme Cristol

Le nom de famille CHRISTOL représente le prénom Christophe sous sa forme populaire occitane.

Il s’agit du nom du fameux saint et martyr d’Asie Mineure, connu depuis le Ve siècle, dont la légende dorée est connue du plus grand nombre car elle a fait de lui le protecteur des voyageurs et donc des automobilistes. Il est aussi invoqué pour les périls en mer.

Son nom Khristophoros, « porteur du Christ » en grec, résume cette légende.

Le domaine occitan comporte 37 toponymes SAINT-CHRISTOPHE noms de villages, de hameaux, fermes et lieux-dits en regard des 70 Saint-Christophe des pays d’Oïl. Pour l’Aveyron, il faut citer SAINT-CHRISTOPHE dans la commune de La Serre et, dans le Vallon de Marcillac, la commune de Saint-Christophe-Vallon.

A la forme occitane Christol se rattachent 12 SAINT-CHRISTOL dont 4 noms de communes : Saint-Christol de l’Hérault et du Vaucluse, et Saint-Christol-de-Rodières, Saint-Christol-les-Alès dans le Gard.

Le nom de famille français CHRISTOPHE est connu dans toute la France. L’Aveyron, les Bouches-du-Rhône, la Dordogne et la Gironde sont les départements occitans de plus forte densité de ce nom de famille.

La forme occitane CHRISTOL a l’Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône et l’Aveyron pour départements de référence. Il y a toutefois un fort décalage entre les 266 naissances au siècle dernier (1891-1990) pour l’Hérault et les 48 de l’Aveyron. Ses foyers de fréquence sont en Sud-Aveyron : Saint-Beaulize, La Cavalerie, Fondamente, Sainte-Eulalie-de-Cernon, La Couvertoirade, Cornus, Millau, Saint-Affrique.

L’Hérault est toujours premier département de référence de la variante CRISTOL. Le Tarn et l’Aveyron (114 naissances) sont à la seconde et troisième place. Avec ses 114 naissances, l’Aveyron se révèle plus peuplé de Cristol que de Christol. Au sud du département, les communes d’expansion de Cristol en sont : Millau, Creissels, Saint-Affrique, Roquefort-sur-Soulzon, avec une forte concentration sur le domaine larzacien (Cornus, Sainte-Eulalie-de-Cernon, L’Hospitalet-du-Larzac). [1]

Généalogie simplifiée des CRISTOL DE LA FAGEOLE DE CORNUS

Comme nous l’avons précédemment indiqué : CF. NOTRE ARTICLE http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1521

Marie Jeanne BLANC dite Nanette (1776-1839), épouse le 1er ventôse de l’an second à Cornus Benoît CRISTOL (1762-1823), cultivateur , natif du Pont de Sermet, municipalité de Montpaon, fils de feu Jean et d’ Anne CONTE. [2]

D’où :

  • Anne Marie CRISTOL (1797-1850),
  • Gracie CRISTOL (1798-1874),
  • Benoît CRISTOL (1799-1840),
  • Elisabeth CRISTOL (1802-),
  • Marianne CRISTOL (1803-1880),
  • Julie CRISTOL (ca 1806-1887),
  • Jean Antoine CRISTOL (1808-),
  • Guillaume CRISTOL qui suit,
  • Pierre CRISTOL (1815-1845),
  • Fulcrand CRISTOL (1818-).

Guillaume CRISTOL (1812-1871), cultivateur, épouse le 27.01.1842 à Cornus Marie Anne CAUBEL (1821-1859), servante demeurant au domaine du Devois nouvel , commune de Millau, [3]née à St-Geniez de Bertrand, commune de St-Georges de Luzençon, fille de Jean et de Marie Rose CROS, tisserands audit St-Geniez.

D’où :

  • Guillaume Paul CRISTOL qui suit,
  • Cyprien Clément CRISTOL (1845-1871),
  • Jean Marius CRISTOL (1847-1871),
  • Marie Philippine CRISTOL (1850-1862),
  • Jean Louis CRISTOL (1851-),
  • Mélanie Antonine CRISTOL (1853-1890),
  • Clément CRISTOL (1856-),
  • Pierre CRISTOL (1856-1940).

Guillaume Paul CRISTOL (1842-1921), cultivateur, épouse le 12.03.1872 à La Cavalerie Joséphine BOUSQUET (1850-1947), fille d’Antoine et de Marie Joséphine BERNARD.

D’où :

  • -* Paul Joseph Antoine CRISTOL qui suit,
  • Clément Victor Elie CRISTOL (1875-1947),
  • Marie Joséphine Alexandrine CRISTOL (1876-1947),
  • Louis dit « Taillou » CRISTOL (1877-1948),
  • Félicie Louise Joséphine CRISTOL (1880-1964),
  • Victor Marius CRISTOL (1881-1960),
  • Félicie Marguerite Antonine CRISTOL (1890-1890) jumelle,
  • Anna Joséphine Gabrielle CRISTOL (1890-1985) jumelle.

Paul Joseph Antoine CRISTOL (1874-1960), cultivateur, épouse le 12.03.1904 à Cornus Noémie Germaine FABREGUETTES (1884-1970), fille d’Henri Rémi et de Juliana Mathilde BOUSQUEL.

Transmission du surnom dans la tradition orale locale

Guillaume BLANC beau-père de Benoît CRISTOL, en transmettant ses terres de La Fageole à son gendre, lui légua aussi semble-t-il le surnom de BLANC. En tout cas, plus d’un siècle après sa disparition certaines personnes du pays croyaient encore que les habitants du Mas de la Fageole s’appelaient BLANC et non CRISTOL.

Voici une petite anecdote racontée par André BRUNEL, époux de Simone CRISTOL. Répondant un jour à un monsieur de Fondamente, qu’il était le gendre de CRISTOL de la Fageole. Celui-ci lui rétorqua fermement : « Il n’y a pas de CRISTOL à la Fageole ! »


[1Contribution de Jacques ASTOR que nous remercions.

[2Dans son CM il est dit : domestique du citoyen COULON du Viala de Cornus. CM du 21 pluviose de l’an 2, reçu par Me Jean André CAMBON, notaire de Ste-Eulalie de Cernon.

[3Le Devez Nouvel se trouve sur la commune de Creissels.



Portfolio

JPEG - 1.3 Mo

Commentaires