Familles ALBINHAC/ALBIGNAC

des Vialettes
vendredi 28 janvier 2022
par  Bernard ALDEBERT , Jacques ASTOR , Suzanne BARTHE

Nous remercions notre adhérent Bernard ALDEBERT pour la transmission de cette étude que nous soumettons à nos lecteurs. Commentaires et compléments sont les bienvenus. Comme à l’accoutumée notre ami Jacques ASTOR nous a également fourni l’étude du patronyme et nous l’en remercions. Pour illustrer le propos voir d’une part l’extrait de la CARTE DE CASSINI (sur laquelle Christian CAUSSE a localisé Les Vialettes, Mauriac et Estalane), et d’autre part la carte de Jean-Yves BOU extraite de son ATLAS DU ROUERGUE (ouvrage dont nous vous recommandons la lecture). SB.

JPEG - 479.4 ko

Merci de "cliquer" sur le document pour AGRANDIR CET EXTRAIT DE LA CARTE DE CASSINI

Etymologie du patronyme ALBINHAC, ALBIGNAC

Il est des patronymes qui donnent lieu à une double graphie, particulièrement les noms de familles qui présentent le n ou le l palatalisé : on y voit, d’une part, l’alternance de gn français et de nh occitan (Albignac, Albinhac) et, d’autre part, ill français et lh occitan (Fillol, Filhol).

Le nom de lieu Albinhac / Albignac qui est à l’origine de ce nom de famille est un ancien nom de domaine gallo-romain formé d’un nom d’hommes latin (nom de propriétaire ou de tenancier) avec suffixe -acum de propriété : Albinius + -acum = domaine d’Albinius.

Citons par exemple Albinhac, site d’un hameau déserté, entre Marzials et Roquetaillade.

Ou bien encore, dans le Carladez, dans le Nord-Aveyron, l’ancienne commune d’Albinhac partagée au début du XIXe siècle, entre les communes de Brommat et de Thérondels.

Certains noms de lieux Albagnac sont d’anciens Albignac : le hameau d’Albagnac, au nord-ouest de Sauveterre-de-Rouergue, est porté de Albinhaco, en 1349 dans le Livre de l’Epervier.

Mais ce n’est pas une règle générale : le cognomen Albanius a existé parallèlement à Albinius.

Il faut penser que les évolutions phonétiques et les croisements de noms paronymes ont favorisé ces confusions.

Notons enfin la forme Aubignac dont Aveyron, Cantal et Corrèze se sont fait une spécificité parmi les noms de familles. C’est une simple variante d’Albignac avec la vocalisation de l en u caractéristique du nord des départements du Cantal et de la Corrèze.

PDF - 3 Mo
Merci de "cliquer" sur le document pour AGRANDIR CETTE CARTE

Généalogie de la famille ALBINHAC par Bernard ALDEBERT

Merci de "cliquer" sur le document pour lire la généalogie
PDF - 285.6 ko

Nous rappelons que si vous souhaitez poursuivre des recherches après lecture de l’article ci-dessus, votre adhésion au CERCLE GENEALOGIQUE DE L’AVEYRON vous permet d’accéder
- à notre bases BMS, notaires, etc... riches de plus de 4.000.000 d’actes
http://www.genealogie-aveyron.fr/actes/
- aux actes notariés que nous mettons en ligne
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1130

Par ailleurs, nous vous conseillons la lecture de nos livres SAINT-LEONS et VEZINS dans la collection des femmes des hommes et leurs racines. Dans ces deux ouvrages nous avons évoqué bien des familles citées dans l’article.
Pour consulter le contenu de ces ouvrages et les acquérir si vous ne les avez pas :
http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1110

Une fois encore merci à Bernard ALDEBERT et bonne lecture !



Commentaires

Logo de Joël Molinier
Généalogie des ALBINHAC/ALBIGNAC des Vialettes
samedi 29 janvier 2022 à 18h49 - par  Joël Molinier

Bonsoir,

Merci pour vos réactions. Effectivement, il n’y pas de doute sur le rattachement des Vialettes à la paroisse d’Estalane, donc à Castelnau de Lévézou. Dans son Histoire et Généalogie des Albignac et de leurs alliances (Calaméo), Marc Gauer confirme l’établissement au milieu du 13ème siècle de la famille d’Albignac au château de Castelnau de Lévézou. Outre le marqueur que constitue le port du prénom Guion chez les Albinhac et les d’Albignac, il y a là un indice de l’existence d’un lien (qui reste bien sûr à prouver) entre les deux familles. De même qu’à Versols ont cohabité les de Roquefeuil et les Roquefeuil, ces derniers étant sans doute issus d’une bâtardise des premiers.

J.M.

Logo de Joël Molinier
Généalogie des ALBINHAC/ALBIGNAC des Vialettes
vendredi 28 janvier 2022 à 18h59 - par  Joël Molinier

Bonsoir,

Merci pour cette belle étude, bien documentée. Elle m’a permis de mettre fin dans mon arbre à une confusion, fréquemment commise (mais ce n’est pas une excuse...), entre le couple Jean Vaysse x Marie Albinhac et le couple Jean Vaysse x Françoise Albinhac.

J’ai toutefois un problème de localisation (ou plus exactement de rattachement du lieu d’origine de cette famille). Le titre évoque "la famille Albinhac/Albignac, des Vialettes de Mauriac, à Salles-Curan". Or, sauf erreur, Les Vialettes se trouve sur la commune de Curan et la paroisse de Mauriac sur celle de St-Laurent de Lévézou. Quant à la paroisse d’Estalane, dont il est dit plus loin qu’en dépendait Les Vialettes (donc ce ne serait pas à Mauriac, pourtant beaucoup plus proche, que le lieu serait rattaché), elle se situe sur la commune de Castelnau-Pégayrols.

Enfin, une petite rectification : le notaire François Comitis (note 6) exerçait, là encore sauf erreur, au Viala du Tarn et non à Montjaux.

Bien cordialement,

Joël Molinier

Logo de Joël Molinier
samedi 29 janvier 2022 à 16h14 - par  Suzanne BARTHE

Merci à Bernard d’avoir répondu aux commentaires de Joël. Comme nous le savons tous, au travers des siècles, il y a eu évolution dans les appartenances : paroisses, juridictions et enfin communes. C’est la raison pour laquelle, en illustration du propos, nous avons fait apparaître une carte de CASSINI (XVIIe) ainsi que la carte de JY Bou représentant les paroisses à la fin de l’Ancien Régime. Encore merci à Bernard pour son étude… et à une autre fois pour une nouvelle généalogie…
Suzanne

Logo de Bernard Aldebert
samedi 29 janvier 2022 à 11h51 - par  Bernard Aldebert

Bonjour et merci pour votre commentaire. Pour ce qui est de la localisation, il s’agit bien des Vialettes d’Estalane sans aucun doute comme je le précise dans le texte. Mais curieusement, ce territoire a semble-t-il fait l’objet de différents rattachements dont celui que j’avais inclus dans mon titre et qui entretient une confusion dommageable. Et je vous prie de m’en excuser. Vous avez aussi raison pour le notaire Comitis ...