FAMILLE TEXTORIS

de St-Chély d’Aubrac, Ségur, Saint-Léons, Vezins, etc...
lundi 13 juin 2022
par  Bernard ALDEBERT , Jacques ASTOR , Suzanne BARTHE

La très nombreuse famille que nous vous proposons aujourd’hui est originaire de Saint-Chély d’Aubrac, où les TEXTORIS (Testoris) étaient traditionnellement notaires. L’installation de cette famille à Saint-Léons et à Ségur est sans doute liée au fait que François Melet (frère de Claude Melet x Jean Textoris) est recteur de Saint-Agnan-de-Ségur, dont le prieuré dépend de Saint-Léons. [1]

Le Cercle Généalogique de l’Aveyron a présenté cette famille TEXTORIS dans ses ouvrages de la série des femmes, des hommes et leurs racines. [2] :

- SEGUR pages 74 et 75
- ST LEONS, pages315 à 327
- VEZINS, page 164

Par ailleurs, notre adhérent Bernard ALDEBERT a abondamment travaillé (12 pages) sur cette famille. Bernard précise : « Je me suis aussi évidemment inspiré des ouvrages du CGA pour reconstituer cette famille et repris plusieurs des informations publiées. » Mais il a également exploré des branches que nous n’avions pas évoquées du fait que nos travaux étaient focalisés sur les communes citées.

En conséquence, nous vous proposons ici :

  • Un PDF de nos travaux traités dans l’ouvrage sur ST LEONS
  • Un PDF à ce jour des travaux de Bernard ALDEBERT,
  • le tout précédé de l’étymologie par Jacques ASTOR.

Nos lecteurs pourront ainsi trouver des informations documentées sur les différentes branches de cette famille, et nous proposer aussi leurs découvertes (dans la zone commentaires), ceci permettra à terme l’établissement d’un ensemble cohérent grâce à une mutualisation de nos énergies et un partage de nos connaissances.

Etymologie du patronyme TEXTORIS

le cartulaire de Sylvanès fait mention de Bernardus Textoris (témoin d’un acte de 1162) et Guillermus Textoris (dont le nom est cité dans un acte de vente à l’abbaye de Sylvanès). En 1160, un Deodatus Textoris fait donation du bénéfice d’un mas ; et, en 1187, Deodatus Testoris, pelliparius (pelletier) de Versols, est cité dans un acte d’échanges avec le monastère (1187).

Il s’agit ici du génitif du latin textor «  tisserand  » : le sens littéral en est donc « du tisserand  », c’est-à-dire « fils du tisserand ». La forme testoris représente l’état phonétique du latin populaire où l’articulation du x n’avait déjà plus cours et avait donné s. Ce trait phonétique s’étant perpétué en occitan, il n’est pas étonnant de le retrouver dans des termes latins.

Le nom de famille TEXTORIS n’appartient plus aujourd’hui à l’Aveyron : les relevés INSEE de naissance par nom de famille et par commune entre 1891 et 1990 donnent la majorité de fréquence du nom de famille TEXTORIS au Var et aux Bouches-du-Rhône, avec 77 naissances sur cent ans aux Arcs (com. du c. de Lorgues) et TESTORIS fréquent dans les Alpes-Maritimes (23 naissances à Marie, com. du c. de St-Sauveur-sur-Tinée)

Par contre l’Aveyron connaît des TESTOR : il s’est étendu dans l’est de la vallée de l’Aveyron (Palmas, Laissac, Gaillac-d’Aveyron), le causse de Sévérac (Sévérac-le-Château) , le causse Comtal (Cruéjouls) et le Lévézou (Vezins-de-Lévézou, Ségur). (Jacques Astor)

Les origines à St Chély d’Aubrac

et

La Branche de Combuejouls

Voir les détails en cliquant sur l’image ci-dessous

PDF - 10.1 Mo

Les travaux de Bernard ALDEBERT

PDF - 345.9 ko

Merci de cliquer sur l’image pour accéder au document


[1Voir aussi notre étude dans SEGUR, des femmes, des hommes et leurs racines (JG 2012 – page 74 pour la branche de Matefan).

[2Nous rappelons à nos lecteurs que ces ouvrages sont disponibles Cf.http://www.genealogie-aveyron.fr/spip.php?article1110



Commentaires

FAMILLE TEXTORIS
vendredi 24 juin 2022 à 17h22

Bonjour

On pourra toujours considérer que Textoris est une latinisation de Teisserenc " tisserand " mais ce n’est qu’une hypothèse purement abstraite car on pourrait en dire autant pour le nom de famille Teissèdre ou bien encore Teissier / Teyssier ou même Teyssandier.

L’onomastique est ouverte, à ce sujet, à de trop nombreuses solutions de continuité.

Il faudrait un argument purement généalogique (par exemple alternance dans un même acte de la forme latine Textoris / Testoris et de la forme romane Teisserenc) pour pouvoir l’affirmer. Il faudrait que lesdits Textoris et Teisserenc soient réputés habiter le même lieu aux mêmes dates...

Si ce n’est pas le cas, le doute est permis.

Logo de Christian CAUSSE
FAMILLE TEXTORIS
jeudi 23 juin 2022 à 16h08 - par  Christian CAUSSE

Reçu de Monsieur Henri Teisserenc :

Bonjour,

Je suis très intéressé par vos recherches généalogiques sur la famille Textoris.

A Lodève (34700), plusieurs notaires Textoris, appartenant à la même famille, ont exercé aux XVe siècle. S’il est admis que ces Textoris sont des Teisserenc, la preuve irréfutable n’en a pas été donnée. Voici comment les Archives Départementales de l’Hérault les présente, laissant ouverte l’hypothèse que ces Textoris ne sont pas des Teisserenc :

« Guilhem Textoris (1408-1423), probablement Teisserenc, est notaire public de la ville et du diocèse de Lodève. Le notaire ainsi que les suivants emploie le style de l’Annonciation et font commencer l’année le 25 mars.

Jean Textoris (1425-1459) (Teisserenc ?) est clerc et notaire public de la ville de Lodève.

Jean Textoris Jeune (1462-1501).

Bernard Textoris (1483-1494). Il est clerc, notaire épiscopal, habitant de Lodève ».

En effet, s’il est conforme et rigoureux de traduire ‘Teisserenc’ par ‘Textoris’, la traduction de ‘Textoris’ par ‘Teisserenc’ n’est pas d’une rigueur absolue.

Cela étant exposé, pourrait-il y avoir des liens entre les Textoris de l’Aveyron et ceux de Lodève ? En auriez-vous trouvé ?

Je rappelle que les liens entre Lodève et son arrière-pays haut-cantonais et aveyronnais ont, de tous temps, été intenses :

- Achat de matières premières, la laine en premier ;

- Nombre d’habitants exerçant de façon plus ou moins complémentaires des activités textiles, tissage, cardage, ou autres se sont installés à Lodève et y ont fait souche de façon très durable, voire définitive ; je ne citerai que des Fabreguettes de Cornus et environs ou des Calvet de St-Félix-de-Sorgues et de toute la vallée de la Sorgues.

Cordialement

Henri Teisserenc

Logo de Christian CAUSSE
vendredi 24 juin 2022 à 12h50 - par  Suzanne BARTHE

Bonjour

Nous soumettons votre question à notre ami Jacques ASTOR, spécialiste en onomastique, afin de vérifier votre hypothèse et nous reviendrons vers vous.

Bonnes recherches
SB

Logo de Suzanne BARTHE
FAMILLE TEXTORIS
mardi 14 juin 2022 à 10h00 - par  Suzanne BARTHE

Grand merci Nadine pour ce complément d’information. Il est vrai que dans bien des cas nous complétons plutôt les descendances mâles !!!

Mais le but de nos articles est effectivement de susciter des échanges entre « cousins » et de mutualiser nos connaissances.

Nous invitons du reste nos adhérents et tous nos lecteurs à compléter les éléments que nous mettons en ligne

Encore merci… nos colonnes vous sont ouvertes si vous souhaitez publier une généalogie ou mettre en exergue un acte particulièrement intéressant.

Généalogiquement vôtre
Suzanne

Logo de BERNAD Nadine
FAMILLE TEXTORIS
lundi 13 juin 2022 à 21h57 - par  BERNAD Nadine

Bonsoir,

Il me semble qu’une fille de Jacques TEXTORIS et Anne de POURCELET a été oubliée ?

Anne TEXTORIS épouse à St Agnan de Ségur, le 2 juin 1734, Jean Pierre GELY bourgeois de
Montjaux ; il est veuf de Catherine COSTES et est originaire de Salles-Curan

Un Contrat de Mariage pour le couple GELY-TEXTORIS, le 9 mai 1734 à Ségur

CM : source => AD12 : 3E 10354 - Me VERLAC Pierre, Ségur

Anne TEXTORIS décède le 28/05/1759 et est inhumée le lendemain au cimetière de Montjaux

Logo de Bernard ALDEBERT
samedi 18 juin 2022 à 15h16 - par  Bernard ALDEBERT

Bonjour

En effet, Anne est absente dans le détail des enfants de Jacques et Anne de Pourcelet (seulement mentionnée au testament de sa mère dans le paragraphe qui lui est consacré) ; il en est alors de même pour ses frère et sœur Nicolas et Françoise. Mille excuses pour cette négligence.

Bien à vous

Bernard Aldebert