Les Brigands du Bourg

Communications de Marc VAISSIERE
samedi 7 janvier 2006

Les Brigands du Bourg (Des chouans de l’Aveyron)

Le phénomène de chouannerie ne frappa seulement la Vendée, mais aussi notre région. Ainsi l’Aveyron, la Lozère, le Gard et l’Hérault furent-ils très touchés par le mouvement contre-révolutionnaire dont l’épicentre était le département de l’Ardèche.
De Gignac dans l’Hérault, à Campagnac dans l’Aveyron, de Chanac en Lozère à Monistrol dans la Haute-Loire. Des prisons de Rodez à celles de Mende, de Florac, de Millau, de Nîmes ou de Montpellier. Des montagnes de l’Aigoual au Lévézou, du cirque de Navacelles aux causses de Sauveterre, du Noir au Larzac, dans la vallée du Tarn et ailleurs, ils étaient partout et originaires de tous les villages, se jouant des autorités coincées dans leurs limites départementales. Les villes et les campagnes ont tremblé de leurs audaces et de leurs méfaits. Ils étaient travailleurs de terre, domestiques, tisserands, fabricants de bas, cordonnier, aubergistes ou propriétaires terriens.
Ils quittaient leurs foyers pour défendre la religion et le roi, mais finirent par piller et rançonner les républicains, entraînés par quelques bourgeois, nobles et prêtres exaltés pour une causse qui se perdait. De la politique au banditisme, ils ont allègrement franchi le pas. Aveyronnais, lozériens, héraultais ou gardois, ils ont défrayé la chronique de leurs temps, pour ne laisser que quelques souvenirs déformés dans la mémoire populaire. Malgré leurs pillages, leurs vols et leurs meurtres, ils sont notre pays, ils sont notre histoire.

Le livre " Les brigands du Bourg, des chouans de l’Aveyron "
de Pierre Dumas et Marc Vaissière est en vente
aux éditions "Del Monsénher" 440, avenue de Calès 12100 Millau Tél 05.65.61.23.39


Commentaires

Logo de VAISSETTE Alain 12640 LE BOURG
Les Brigands du Bourg "lous brigands del Bourg"
samedi 6 août 2016 à 22h29 - par  VAISSETTE Alain 12640 LE BOURG

La chouannerie aveyronnaise a marque la transition entre monarchie et republique par de nombreuses exactions qui terrorisèrent la population.Plusieurs bandes plus ou moins structurees sévissaient sur les causses et lAigoual,sur le Levezou et d’autres dans les gorges du TARN dont les legendes locales ont souvent deforme la veritable histoire ; Celle qui est restee dans la mémoire de la commune de Riviere-sur-Tarn fut la bande des trois freres Meillous qui etaient a la tete "des brigands du Bourg" dont de nombreux membres recrutes dans les villages voisins etaient des déserteurs fuyant l’appel a conscription de fevrier 1793.c’ était des gens taciturnes livres a une vie tenebreuse ,hantee par de mauvaises aventures ...Ils furent facilement enroles comme hommes de main a la solde des royalistes déchus qui commanditaient dans la region des actions de banditisme pour créer la terreur en esperant ainsi destabiliser la republique naissante ...Cette conspiration anti-republicaine se pratiquait par de nombreuses bandes mal inspirees qui sévissaient dans tout le pays a l’image de la Vendee et qui ne parvinrent pas a leur ambition d’ un soulevement populaire generalise ..De 1793 a1796,l’histoire retiend a l’actif des brigands du Bourg 11meurtres,44pillages ;et de nombreuses exactions :enlèvements,attaques de diligences,fusillades,emeutes,rebellions... independament de ces actions planifiees d’envergure ,ces hommes de paille faisaient aussi dans la petite cambriole ;a savoir qu’ils dévalisaient de modestes habitants pour n’emporter que des guenilles,du linge de maison ou un butin alimentaire comme illusoire tresor !! Alain Vaissette. (( les antécédents a ces evenements,l’historique detaille des divers méfaits,et leurs conséquences sont tres rigoureusement relates dans le livre :" Les Brigands du BOURG"edition "del monseher" an 2000°