Poster un commentaire à la suite de l'article...

mercredi 16 août 2006

Généalogie de la famille de MONTCALM

L’histoire de ses descendants a été établie sur 18 générations
Cette généalogie avait été communiquée lors de l’Assemblée Générale du CGSA à St-Victor et Melvieu en septembre 1988.
C’est celle qui avait été (...)

En réponse à...

Logo de Frédéric Laur
vendredi 22 février 2008 à 11h36 - par  Frédéric Laur

je suis au regret de vous signaler que les premiers degrés de cette généalogie sont "radicalement faux" ainsi qu’il ressort des écrits de l’abbé Delpal tout comme je l’ai également rapporté (avec d’ailleurs une inexactitude) dans mon livre sur le consulat de Millau lorsque j’évoquais le procés en sorcellerie intenté contre Aygline Miquel. Non pas que l’abbé et moi-même puissions revendiquer cette découverte qui n’est pas de notre fait, mais assurément l’indiscutable compétence de son auteur Bernard de Gauléjac qui fut 20 ans directeur des archives de la Nièvre aprés un passage aux AD de l’Aveyron.

Les premiers degrés mis en évidence par son étude sont les suivants :

1) Raymond de Montcalm, chirurgien barbier de Millau, est en 1346 l’époux d’Aurable Alméras fille de Bernard, dit l’oncle. Il semble que ce soit ce même personnage, devenu veuf, qui se remarie vers 1355 avec Astruge Odon, fille de Guillaume, qui était veuve depuis 1346 au moins de Guillaume Guiraldi, dont :
- Aygline qui épouse vers 1375 Pierre Carbonel de Millau,
- Bernard qui suit.

2) Bernard de Montcalm, chirurgien et barbier de Millau, épouse Alaxadie Comte, fille de Jacques, notaire de Ste Eulalie du Larzac. Il teste le 15 avril 1394, demande à être enterré au cimetière de l’église ND au tombeau de son père. Son fils unique Raymond aura pour tuteurs Pierre Carbonel son oncle et Pierre Galtier.

3) Raymond de Montcalm, épouse au début du XIVe s. Aygline Miquel fille de Jean Miquel et de Guillemette Fournier (et petite fille de Pierre Fournier, boucher, et de Gensane Boniol).
Dans les années 1440 Aygline Miquel ainsi que je l’ai rapporté in Le consulat de Millau, fut poursuivie en sorcellerie (sur ce sujet voir l’étude de Louis d’Alauzier "sorcellerie à Millau au XVe s., in Etudes sur le Rouergue, Actes du XLVIIe congrés... Rodez 1974).
Dr en médecine et sgr de St-Véran (pas du Viala de Cornus), il est qualifié noble à partir de 1427, c’est dans ces années là qu’il acquit St-Véran c’est pourquoi je ne pense pas comme le suppose Gauléjac dans son article qu’il ait été anobli par le comte d’Armagnac. En effet bien que l’anoblissement par acquisition de fief ait été supprimé en 1275 il m’a été amené de constater que pendant plusieurs siècles encore les roturiers acquéreurs de fief se voyaient gratifiés presque simultanément de qualifications nobiliaires par les notaires, curés rédacteurs des régistres paroissiaux (celà flattait l’égo de ces nouveaux riches sans préjudice pour la population puisque chez nous les nobles payaient la taille). Roturiers les Montcalm se sont agrégés à la noblesse par possession de fiefs et alliances matrimoniales (parfois prestigieueses comme l’alliance Gozon)(H. de Vergnette -voir ci-aprés- parle d’un anoblissement en 1439 mais ne donne aucune référence).
Raymond et Aygline eurent pour enfants :

- Jean,
- Margueritte qui épousa en 1422 Raymond de Vilaret marchand de Millau,
- Miracle qui épousa 1) Jean Founier dontelle est veuve en 1428, 2) Jean Guizard, marchand de Millau,
- Alriasse qui épousa en 1429 Jacques Denis, marchans, de Montpellier,
- Aurable qui épousa en 1432 Jean Lucian marchand de Lodève.

Sources : B. de Gaulejac "origines de la famille de Montcalm" in Le Journal de l’Aveyron 29 noV. 1941 et PV Sté des Lettres... de l’Aveyron, t. XXXIV, 1939-1946, p. 138.

Je vous signale une généalogie de la maison de Montcalm récemment publiée par Hubert de Vergnette in "Filiations Languedociennes" t.3 pp.56-63, Gap 2006. Cet auteur n’a pas consulté directement l’article de Gauléjac sa généalogie doit donc être complétée car elle ne reprend que les informations trés succintes données par l’abbé Delpal. Il affirme par ailleurs que Charles de Barbeyrac-St-Maurice adopté par le dernier marquis de Montcalm était son fils naturel.

Bien cordialement,
Frédéric LAUR.

Site web : 
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.