Histoire du Cadastre

Les Compés-Cadastres du Rouergue (XVIe au XVIIIe s.)
jeudi 21 décembre 2006

Les Compés-Cadastres du Rouergue (XVIe au XVIIIe s.)

Par Marc VAISSIÈRE

Depuis quant les cadastres existent-ils ? Ah bon, ce n’est pas une invention de Napoléon 1er ?
Les cadastres anciens, appelés Compés-cadastres en Rouergue, sont d’une importance primordiale dans l’étude sociale de l’Histoire.

Sous leur apparence austère de documents fiscaux, ils apportent de nombreuses données en toponymie, anthroponymie, métrologie, démographie, sociologie, économie, habitat, voies de communications, parcellaire, habitats disparus et archéologie.

En quoi consistait la réforme de 1664 dans la généralité de Montauban ? Quelle est la langue des cadastres ? Quel est le territoire que recouvre un cadastre ? Qu’est-ce qu’une terre vacante et un bien noble ? Comment se déroulent les opérations de confection d’un cadastre ? Le Brouillard est obligatoire mais la Brevette ? Par qui sont réalisés les cadastres de l’Ancien Régime ? Qui sont les entrepreneurs et d’où viennent-ils ? Comment procèdent-ils et avec quels instruments de travail ? Comment confronte-t-on les biens ? Comment évalue-t-on les différents biens immobiliers et quels sont ceux soumis à la fiscalisation ? Qui vérifie le cadastre ? Quelles sont les unités de superficie employées et comment se développent les mesures de compte ?

Autant de questions auxquelles l’auteur apporte des réponses précises et circonstanciées.


À paraître en Avril 2007


Soutenez la recherche historique en faisant connaître cette souscription publique


Bibliographie de Marc Vaissière

Livres parus aux éditions « del Monsénher »

- De part et d’autre de la montagne, Saint-Laurent et Mauriac-de-Lévézou, Millau, 1993. Epuisé.

- Albert Carrière, chercheur malgré lui, Millau, 1999 (20 + 5 euros de port).

- Les Brigands du Bourg, des chouans de l’Aveyron, Millau, 2000 (en collaboration avec Pierre Dumas) (20 + 5 euros de port).

- Les mesures de longueur et de superficie en Rouergue d’après les cadastres du XVIe au XVIIIe siècle (Aveyron), Millau, 2003. Epuisé.

- De Roèrgue a Avairon. Histoire administrative : Des communauté du Rouergue aux communes de l’Aveyron, Millau, 2005. (30 + 5 euros de port).

- Marc Vaissière est co-auteur de la publication patronnée par le Conseil général de l’Aveyron : Al canton Vezins, Salles-Courbatiers, 1992.

Etudes parues dans diverses revues

- « Las parrans, toponymie et redevance », Nouvelle revue d’onomastique, n° 37-38, 2001, pp. 81-108.

- « Les mesures de superficie en Rouergue du XVIe au XVIIIe siècle », Terre et paysannerie en Rouergue (Xe – XXe siècle), Millau, 2005, Actes du colloque des 4 et 5 juin 2004 à Rodez, pp. 277-291.

- « Le temporel de l’abbaye de Comberoumal d’après un cahier de reconnaissances féodales », Revue du Rouergue n° 57, 1999, pp. 113-123.

- « La seigneurie du Roucous en 1785 (Lévézou) », Revue du Rouergue n° 65, 2001, pp. 87-97.

- « La seigneurie de Coudols en 1779 (Lévézou) », Revue du Rouergue n° 71, 2002, pp. 357-379.

- « La seigneurie de Montméjan en 1666 (causse Noir) », Bulletin du Cercle généalogique du Rouergue n° 43, 2003, pp. 27-36.

- « La seigneurie de Montferrand en 1620 (Palanges) », Bulletin du Cercle généalogique du Rouergue n° 44, 2003, pp. 27-36.

- « La seigneurie de La Clau en 1645 (Palanges et Lévézou) », Bulletin du Cercle généalogique du Rouergue n° 45, 2003, pp. 29-39.

- « La seigneurie de Vezins en 1668 (Palanges) », Bulletin du Cercle généalogique du Rouergue n° 46, 2003, pp. 29-38.

- « La seigneurie du Ram en 1676 (Palanges et Lévézou) », Bulletin du Cercle généalogique du Rouergue n° 47, 2004, pp. 26-37.


Documents joints

Bulletin de souscription
Bulletin de souscription

Commentaires

Histoire du Cadastre
dimanche 24 décembre 2006 à 22h32

J’ai déjà deux ouvrages de Marc Vaissière qui m’ont fort intéressé. J’attendais avec une certaine impatience son travail sur les cadastres outils incontournables pour des recherches en histoire locale. Je vais donc souscrire pour l’acquisition de ce nouveau livre.
Le meilleur moyen de soutenir cet historien local est d’acheter ses publications et de les faire connaître.

Alain SIRGUE membre du CGSA