Millau

mardi 28 février 2006

Dépouillements réalisésPériodesNatures des actes
BMS
Millau (B Protestants) 1610/1630
Millau 1631/1898 M
Millau table mariage 1899/1902
Millau 1788/1798 B
Millau 1821/1844 B
Millau 1850/1880 B
Millau 1885 / 1899 B
Millau 1830 / 1870 S
1878/1899 S
La Blaquière 1737/1789
Le Monna 1653/1893
Saint Amans de Bouffiac 1688/1802
Saint Germain 1630/1792 manque 1689/1700
Saint Pierre de Brocuejouls 1690/1792
Notaire
Pierre Campmas 1548/1586
BUSCAYLET Jean 1557/1569 tous les actes
Coussergues 1566/1572
Sambucy 1570 3E 12126, tous les actes
Verdier 1581/1582
Singla 1600/1636
Conducher 1607 3E 11466, tous les actes
Aussinel 1611/1635
Audouin 1611/1636
Molton 1616/1653
Fontes 1618/1728
Séverac 1634/1709
Alric 1639/1667
Fajon 1653/1682
Delmas 1654/1689
Bardet 1690/1736
Aussel 1697/1699
Blanc 1757/1768

"MILHAUD ou MILLAU. Ville ancienne. Chef-lieu de sous-préfecture. Tribunaux de première instance et de commerce. Chambre de commerce. Société d’agriculture. Collège communal. Pop. 22 831 habitants (recensement de 2008).
Millau, le Pont Lerouge. Photographie de Joelle Courtin {JPEG}

Cette ville que l’on croit être l’ancien AEmilianum des Romains, fut le siège d’une vicomté qui appartint à la maison des comtes de Barcelone, rois d’Aragon, qui y firent bâtir un château dont il reste encore quelques vestiges. Ce fut une des premières villes où se propagea la doctrine de Calvin. Elle y fut adoptée par tous les habitants sans exception : ...
JPEG
... Une autre assemlée générale y eut lieu en 1620, où l’on se décida à soutenir la guerre contre Louis XIII : la ville se soumit en 1629, et ses fortifications furent démolies. Depuis lors, la ville cessa de s’occuper des affaires politiques ou religieuses, et tourna tous ses efforts vers le commerce et l’industrie, qui en ont fait la ville la plus riche et la plus peuplée du département.
Le Beffroi, photo de J. Courtin {JPEG}

Milhaud est situé dans un bassin agréable, entouré de coteaux plantés de pêchers et d’amandiers, un peu au-dessous du confluent du Tarn avec la Dourbie. Ses rues sont étroites, mais bien percées. La ville est généralement bien bâtie, et possède des fontaines, un lavoir public, de jolies places, des promenades agréables, et un beau pont sur le Tarn, construit en 1817 ; un des côtés de la principale place offre une galerie couverte...

...Fabriques de draperies, gants de peau. Chamoiseries très-renommées. Tanneries. Mégisseries. Filatures de soie — Commerce de laines en suint et filées, de cuirs, bois de construction, merrain, fromages de Roquefort, vin, amandes, bestiaux, etc."

Présentation extraite de :

Guide pittoresque du Voyageur en France

par une société de gens de lettre, de géographes et d’artistes.

M DCCC XXXVIII réédition 1995 "L’AVEYRON" Les éditions du Bastion


Album-souvenirAlbum-souvenir de MILLAU
Cartes détachables - Edit. Nouvelles Galeries et Maison Universelle



Commentaires