St Rome de Dolan

Village de Lozère, arrondissement de Florac, Canton du Massegros
lundi 7 mars 2011
par  Suzanne BARTHE

SAINT ROME DE DOLAN est une commune de la région Languedoc-Roussillon, département de la Lozère, arrondissement de Florac, canton du MASSEGROS. Les Saint-Romans étaient au nombre de 79 lors du recensement de 2007. SAINT ROME DE DOLAN a une altitude minimum de 387 mètres pour un maximum de 1001 mètres. Sa superficie est de 32,63 km².

PNG - 1 ko
St Rome de Dolan

Passages voûtés {JPEG}Le village est établi en surplomb des Gorges du Tarn, sur le Causse de Sauveterre, à proximité du « Point Sublime » et de sa vue magnifique sur les Gorges du Tarn.

SAINT ROME DE DOLAN, petit village caussenard typique, possède une rue caractéristique aux passages voûtés (Ph 1). Ses maisons des 15e, 16e, 17e et 18e présentent notamment des galeries hautes Maisons anciennes {JPEG}voûtées en berceau (Ph. 2). Nous noterons aussi ses fermes anciennes (Ph. 3).

Ferme ancienne aux Almieres {JPEG}

L’église paroissiale Saint-Romain, (Ph. 4) était mentionnée comme prieuré Eglise Saint Romain {JPEG}du Rosier au 13e siècle, elle a sans doute été complètement reconstruite au 16e ou 17e. Le clocher date du 19e. La porte d’entrée est datée 1877 (Ph. 5).

Le territoire de la commune s’étend au sud du canton ; il est bordé au sud-est par le Tarn. L’habitat est peu dense, on comptait en 1946 (INSEE), 14 maisons dont 5 au village ; 10 écarts étaient encore répertoriés en 1946, 5 étaient alors mentionnés comme inhabités ou en ruines.

Datation du porche {JPEG}

Le Centre international Pierre Monestier (Ph 6), accueille des classes de découvertes, des séjours linguistiques, des « séjours nature » des « stages d’initiation à la botanique et à l’ornithologie », des séminaires…
Entre deux ravins, sur "l ’Air" et la "Peyro-d’Oustal" sont perchés le hameau et les ruines du Castel de Dolan (Ph. 7).Ce château-fort était l’un des plus anciens et des plus célèbres du Gévaudan.
Raymondus le possédait en 1041 et Hugues en 1174. A cette époque la baronnie de Dolan appartenait à la famille de ce nom. Au XIIIe siècle, elle passa aux Sévérac, puis aux Arpajon et, en 1728, elle appartenait à la Maison Monestier {JPEG}comtesse de Roye.
En 1220, le baron de Dolan contribua à la fondation du couvent des Cordeliers, à Mende, faite par saint Antoine de Padoue. En 1224, 1244 et 1260, les seigneurs de Sévérac rendirent hommage de vassalité, pour le château de Dolan, à Etienne II, évêque de Mende.
Lorsque le roi de France eut acquis la vicomté de Grèzes (vers 1260), la baronnie de Dolan, jointe à la seigneurie de Blanquefort, forma un mandement. St Préjet, St Georges et St Rome en dépendirent.
Chateau de Dolan {JPEG}En 1359, le seigneur d’Arpajon, baron de Dolan, leva des troupes sur ses terres pour combattre les Anglais. Ces derniers s’emparèrent de plusieurs châteaux-forts dans les gorges du Tarn.
A l’avènement d’Henri IV, les ligueurs s’emparèrent de Dolan (1590-1594). A cette époque la baronne de Dolan était Mme de Castelnau, veuve de Louis d’Arpajon. Habitant le manoir de Sévérac-le-Château, elle venait rarement à Dolan. En 1590, comme elle était, en secret, néo-protestante, elle invite 14 prêtres des environs ; après le repas, elle les fait conduire sur la terrasse du château qui surplombe l’abîme. « Vous allez apostasier, leur dit-elle, ou mourir  » Les ministres de Dieu choisissent la mort. On les précipita en bas. Puis Mme de Castelnau se convertit et son fils unique fit construire sur les lieux une chapelle expiatoire dont il ne reste que les fondements. Une petite croix en fer indique encore la sanglante exécution.
Ce manoir féodal périt par les flammes. Les riverains auraient allumé l’incendie en l’absence des maîtres et en haine du joug trop dur que les barons de Dolan faisaient peser sur eux.
Le Castel de Dolan existait encore en 1730. Les biens de la baronnie furent vendus en 1793.

Le blasonnement de Saint-Rome-de-Dolan  est : « De gueules à la cardabelle d’or, chapé d’argent aux deux têtes de brebis affrontés de gueules  »

Iconographie –
(Ph. 1) – Passages voûtés
(Ph. 2) – Maisons anciennes
(Ph. 3) - Ferme ancienne
(Ph. 4) – Eglise St Romain
(Ph. 5) – Datation porche
(Ph. 6) – Centre International Pierre Monestier
(Ph. 7) – Ruines du Château de Dolan

Dépouillements Registres Paroissiaux et Etat-Civil :

TypePériodeEtat
BMS1770-1773Terminé
NMD1793-1912Terminé

Commentaires

Navigation