Testament de Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur du lieu de Lusenson

jeudi 3 février 2011
par  MIQUEL Maurice

Texte en « lenga nostra », archives Louis de Montéty. (traduction Jean DELMAS, ancien directeur des AD12)
ORIGINAL trouvé chez Louis de Montéty par Maurice MIQUEL

Testament de Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur du lieu de Lusenso

18 septembre 1557 à Sanct JORDI, maison du notaire soubs escrit, f° 81 R. du livre de notes

Noble Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur de LUSENSO, habitant du mas del Avenquas (lavencas), dans lequel il a une grande métairie noble, paroisse du dit lieu de Sanct JORDI, sachant qu’il doit partir le 22 septembre (qué partisca) avec les autres gentilshommes de Rouergue, pour le service du Roi, à chaval laugier (chevau léger) ……………., là ou le Roi l’appellera, sachant encore que la mort (es comuna à chescun et non per dona a degun) et qu’il peut donc mourir, il fait son testament :
Fait le signe de la croix, recommande son âme à Dieu et aux saints et saintes ;
Sépulture : dans l’église de Monseigneur Saint George, tombeau de son père ….mais s’il meurt sur le champ de bataille, là où il mourra.Carte postale de Lavencas {JPEG}

- Obsèques : présence de 40 prêtres et à chacun pour leur désir, l’héritier donnera trois sols tornès (tounois), sans réfection ou bien 2 sols tournois avec la réfection corporelle. Ils diront les messes, exaudis et autres oraisons en priant Dieu pour son âme et celle de ses parents et amis.

- Neuvaine  : messe chantée à Sanct-JORDI, l’héritier donnera au célébrant 20 deniers tournois et à chaque prêtre qui y assistera et chantera au lutrin (al forestol) trois deniers tournois.
Seront convoqués au jour de la neuvaine quatre prêtres et l’héritier donnera à chacun trois sols tournois sans réfection, ou deux sols avec réfection (repas).

- Distribution (ufferta) de pain et de vin, tous les dimanches de l’année suivant son décès.

- Charité  : (caritat), dans l’année suivant son décès 18 sétiers de blat, mescla en pa cuech, (de méteil, en pain cuit) (le méteil est un mélange de seigle et de froment) à tous les habitants de la paroisse, en veillant à en donner à ceux qui en auront le plus besoin.

- Œuvre de l’église et Luminaires des églises de Sanct JORDI et de LUSENSO  : 10 deniers tournois

- Bassins des âmes du Purgatoire, des deux églises : 5 sols tournois à chacun

- Bout d’an (capdan) : l’Héritier convoquera 40 prêtres et à chacun donnera 3 sols tornès (tounois), sans réfection ou bien 2 sols tournois avec la réfection. Ils diront messes, exaudis et oraisons etc …

- Legs  : à Noble Johanna de CARCASSONNA, sa mère qu’elle vive bien et honnêtement sur son héritage, vêtue, chaussée ou bien qu’elle touche sur ses biens une pension établie par deux amis ventrés (dos amigos ventrals) désignés par elle et son héritier. (se dit souvent un ami charnel, qui est un parent lié par des sentiments d’affection ou de solidarité).
A sa mort elle aura des obsèques identiques à celles du testateur ; mais il souhaite ( la en ela totala speransa) qu’elle s’entende avec son héritier, avec sa femme et avec sa petite fille (niessa)

- Legs  : à Noble Jacquetta de ROQUAFUELHE, sa femme très aimée (tres que amada) l’usufruit de tous ses biens, tant qu’elle vivra. En cas de désaccord avec son héritier, une pension sera établie, comme ci-dessous. A sa mort elle aura les mêmes obsèques que le testateur. Il reconnait lui devoir entre autre la somme de 400 livres, reçues par les mains de Johan RATE, licencié et avocat du Roi, de Montpellier, argent prêté par le rachat (lo recobri) del mas del Clusel et remboursé depuis par Noble Gizard de ROQUAFUELH, seigneur de Monpeyros (34) à la place du testateur (d’où la cancellation de la reconnaissance de dette en date de 1549, reconnaissance transférée en faveur de sa femme), sans préjudice de ce qui lui revient, de son feu père et de Noble Berthomyva de MALLAC, sa mère en tenant compte de la dot (doari) constituée par eux à Noble Magdalena de ROCAFUELH, femme de Noble Jacques PELET, seigneur de la Vernna  ?

- Legs  : à Noble frayre Gilibert de PERVENQUIEYRAS, son frère, moine bénédictin et camérier de (Salut  ?) 10 livres tournois. En outre si celui-ci voulait se retirer « à Lusenso  » qu’il puisse le faire en son château et que son héritier lui donne en ce cas une bonne chambre pour y vivre jusqu’à la fin

- Legs  : à Noble Martha de PERVENQUIEYRAS, sa sœur, femme de Phélip de FARGAS, de la ville de Pézenas, (34) 5 livres tournois, payables par son héritier dans l’année après que toute sa dot (verquieyra) aura été payée.

- Legs  : à Noble Thomas de PERVENQUIEYRAS, son fils, quand il voudra devenir ecclésiastique (home dé gleysa) le logement et vie en sa maison, le vêtement etc …. Tant qu’il vivra sans bénéfice ecclésiastique, mais s’il ne veut pas être ecclésiastique, il lui lègue 200 livres tournois payables par son héritier au moment de son mariage ou quand il sera en âge de discreption, c’est-à dire d’aller servir le Roi aux armées (suit le détail des termes de paiement).

- Legs  : à Noble Marcelina de PREVENQUIEYRAS, sa fille religieuse de Nonenque, une pension annuelle de 10 livres tournois à lui verser, à partir du moment où elle sera professe (ela aura cargat lo vel negre) , sa vie durant.
Qu’elle prie Dieu per lo stamen deld. Testado, et pour celle de ses parents et amis. (lo estamen = pour la bonne forme, dire un Pater Noster et un Ave Maria)

- Legs  : à Margarida de PREVENQUIEYRAS, sa fille 500 livres tournois, 4 robes nuptiales, de la valeur de 60 livres tournois, quand elle se mariera (suit le détail des termes de paiement).

- Legs  : au posthume ou à la posthume. Si c’est un garçon et qu’il veut être homme d’église, le legs sera identique à celui qu’il a fait à Thomas, son fils ; si c’est une fille même legs qu’à Margarida, sa fille.

- Héritier Universel : Noble Marc de PREVENQUIEYRAS, son fils bien aimé (très que amat). Il paiera ses légats, précédemment détaillés, ses dettes et rancuras (plaintes, appel à la justice, issue de secours dans une situation de faute, des promesses à exécuter, des dettes à payer ) qui apparaitraient, après sa mort, être légitimement dues. Il nomme ses tuteurs (et tutrices) qui seront Noble frère Gilibert de PERVENQUIEYRAS et Gizard de ROQUAFUELH, seigneur de Monpeyros (34), ses oncles. Il leur fait entièrement confiance (se fisa entieyrament).
Si son héritier meurt sans enfant légitime , le testateur lui substitue Noble Thomas de PREVENQUIEYRAS, son frère, et à celui-ci le posthume s’il est mâle, et à ce dernier Margarida de PREVENQUIEYRAS, et à celle-ci la posthume, et à celle-ci le plus proche parent.

- Exécuteur du testament : Monsieur le Vicaire de Sanct-JORDI, auquel il donne toute puissance d’agir.
- Présents : Moss. Johan AFFRE, Moss. Anthoni SAHUC, prêtres
Bernat CONTE, sabotier, Anthoni MIQUEL, teysseyre, Johan et Anthoni LAFON, père et fils dudit lieu de Sanct Jordi,
Anthoni PELICIE, de Creyssac, forgeron, et Jordi MIQUEL, sergent del mas del Campels, paroisse de Sanct Jordi.
MONTET notaire royal (ancêtre de Louis de MONTETY, membre fondateur et premier trésorier, du CGSA)


Commentaires

Logo de roseviac@ymail.com
Testament de Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur du lieu de Lusenson
mardi 15 février 2011 à 16h46 - par  roseviac@ymail.com

Bonsoir,
Heureuse idée que de publier ce document dans (ou à l’origine de) la tradition tant par sa trame que par son contenu. 250 ans plus tard des soldats de Napoléon ,certes moins bien dotés, testaient avant leur départ.
Serait-il possible d’ajouter une photo numérisée ,en couleur et de qualité, de ce testament ? Elle pourrait servir de pierre de Rosette pour bien de "Champollion" en herbe. En lisant le texte à haute voix, nous pourrions faire sonner la langue des troubadours (bien que morts 250 ans plus tôt) avec l’accent de notre village .
Jacques PELET était sgr de la Vérune (Lavérune village à l’O de Montpellier) de la famille des Narbonne-Pelet, descendant des vicomtes de Narbonne, comte de Melgueil (Mauguio) et sgr d’Alais. Pour l’anecdote : Pelet est un sobriquet donné à Bernard vicomte de Narbonne qui portait une "peleta" (petite fourrure) par-dessus son armure. Celà se passait il y a mille ans.
Montpeyroux (orthographe actuelle) se trouve près de Gignac
Amicalement
M. Tilloca

Logo de Suzanne BARTHE
Testament de Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur du lieu de Lusenson
jeudi 10 février 2011 à 09h33 - par  Suzanne BARTHE

Bonjour

Il s’agit de Saint Georges de Luzençon, situé dans la valée du Cernon à 10 km de Millau
Nous vous invitons à consulter les articles concernant ce lieu sur notre site.

Suzanne BARTHE

Testament de Ramon de PREVENQUIEYRAS, co-seigneur du lieu de Lusenson
mardi 8 février 2011 à 16h40

Bonjour,

Ce texte est très intéressant ; où se trouve Sanct Jordi ? je suppose qu’il s’agit de St Georges, mais lequel ?

Cordialement,
Jacqueline Brignon-Lavabre