Notre ami Edouard PEYRE, allias Vaizy, vient de nous quitter.

dimanche 15 mai 2011

Edouard PEYRE n’est plus

Inlassable fouilleur d’archives, il a su pénétrer les moindres secrets de l’histoire locale dans les plus petits détails et aimait coopérer avec le Cercle Généalogique du Sud Aveyron qui lui fournissait des actes originaux trouvés ci et là sur les registres paroissiaux ou notariaux, qu’il développait et agrémentait pour le lecteur.
Il était devenu l’un de nos journalistes assidus à nos diverses rencontres, durant plusieurs années.
Nous retiendrons de lui les principaux titres suivants qu’il faisait paraître dans le Midi-Libre, sous la chronique de Jacques VAIZY »

- 23-05-1993 – mariage tragique à Bedos du 01-06-1725, la mariée tombe dans la rivière et se noie
- 24-10-1993 – La terrible catastrophe au four à pain de Tiergues du 23-11-1650
- 16-01-1994 – 1709 - L’année du gros hiver
- 20-02-1994 – A St-Affrique, la terre a tremblé, 21-06-1660
- 27-05-1994 – la famille MOULS, « des racines dans le Rouergue »
- 22-01-1995 – Brousse le château sous les eaux
- 03-09-1995 – 1793 - Le curé se Marie et Divorce
- 28-01-1996 – Brousse le château, neiges d’antan et gros hiver de 1709, 1788-89, 1829-30
- 17-03-1996 – Des archives au charme des poules
- 24-11-1996 – Les diverses crues, Pont de Vabres emporté en 1709, Montlaur 12-12-1766, et 23-10-1779

JPEG

Divers :
- 12-08-1995 – Remise des Archives de St-Juéry, Farret et Innous
- 18-04-2003 – Foyer de la Vernière à St-Affrique, connaître ses origines avec le CGSA

Que toute sa famille trouve ici l’expression de nos sincères condoléances


Commentaires

Logo de JM Pailhoriès
Notre ami Edouard PEYRE, allias Vaizy, vient de nous quitter.
lundi 23 mai 2011 à 17h41 - par  JM Pailhoriès

Saint Affricain de naissance, j’ai grandi avec les chroniques de Jacques Vaizy dans le Progrès, Il était aussi venu plusieurs fois chez nous.
Il savait mieux que quiconque exprimer l’âme de ce pays qu’il racontait dans un style choisi et expressif...
Nous garderons un souvenir ému de cet homme de bien, et nous sommes tristes de cette nouvelle...

J’espère que le progrès rééditera ses meilleures lignes....