Poster un commentaire à la suite de l'article...

jeudi 7 février 2013

Modification de l’interrogation des bases de données

Suite à la mise en ligne des registres BMS et de l’Etat-civil de l’Aveyron, nous avons décidé de modifier l’interrogation de la base de données BMS de notre association. ------------
CECI NE CONCERNE (...)

En réponse à...

Logo de MIQUEL Maurice
mercredi 6 février 2013 à 21h20 - par  MIQUEL Maurice

Chers amis généalogistes, bonjour,
> Je m’étais promis de ne pas m’immiscer dans toutes ces discussions et pourtant je me sens obligé de le faire.
> Tout d’abord je rappellerai que le CGSA a été créé en 1987, suite à la mise en commun de travaux déjà effectués par les membres fondateurs, nous étions 17 la première année.
> En ce qui me concerne j’avais déjà décrypté avant cette date les BMS de St-Georges de 1666 à 1711, (archives découvertes chez un particulier par mon ami Pierre HERAIL) puis celles du Viala du Tarn, d’où sont mes origines, trouvées avec l’instituteur du lieu, entassées en train de pourrir dans une cave, avec les paroisses du Minier, la Rouvière, d’Amalon, St-Symphorien, Coudols, St-Etienne de Meilhas, Puis ce fut Paul QUERBES, qui nous donna les registres de Notre Dame du Désert (de Bors) qu’il avait décrypté, l’abbé VIVIER, St Amans de Bouffiac. Dès 1989 nous embauchions notre première TUC, pour saisir les premiers travaux qui commençait à arriver.
> Entre temps certaines archives, que nos adhérents nous signalaient chez des particuliers, furent récupérées décryptées et versées aux AD.
> Je ne me souviens pas de tout mais je peux dire que c’est chez certains anciens maires ou leurs descendants qui les conservaient chez eux. C’est ainsi qu’un registre de Creissels fut trouvé à Laguiole, nous avons pu récupérer ainsi : St-Germain, St-Crépin, (commune de Laval Roquecezière), la Roque Valzergue, etc ...sans compter les registres notariaux qu’un notaire du coin conservait sans le savoir les minutes des 18 et 19 ème, du Viala du Tarn, Montjaux, St-Beauzély, Castelnau de Lévézou, Estalane, Salles-Curan, Villefranche de Panat, qui une fois décryptés étaient dactylographiés par Madame ABBAL, pour les mettre en forme à la grande joie de nos adhérents.
> Aussi je ne peux m’empêcher de reprendre ce que je disais lors de l’inauguration de notre local au 70 place des consuls en 2000
>
> .................Et enfin il ne faut pas oublier tout le personnel qui s’est succédé dans nos divers locaux (presbytère St-Martin de 1989 à 1991, entreprise de Bernard BRENGUES de 1991 à 1993, impasse du Rajol du 1 janvier l994 au 31 juillet 2000) et ici depuis le premier août dernier. Je pense à toutes les secrétaires qui durant toutes ces années se sont dévouées pour vous accueillir et répondre à vos questions.

> Tout le travail réalisé justifie notre slogan.
>
> SAUVER NOS ARCHIVES
>
> MEMOIRE COLLECTIVE LEGUEE PAR NOS ANCETRES

Depuis ces commentaires de l’année 2000... les travaux des bénévoles du CGSA puis CGA se sont poursuivis gonflant encore nos bases... nous devons être fiers de tous ces travaux et en faire bénéficier en priorité nos adhérents...

Tous nos travaux mis sur fascicules, déposés dans les mairies et aux Archives Départementales servent à de nombreux chercheurs, mais en retour cela ne fait pas adhérer pour autant ces chercheurs à notre cercle, afin de sauver les emplois, (il n’en reste plus que deux, alors qu’il y en avait cinq en 2005), alors je vous dis : ne soyez pas des profiteurs, adhérez....
Bonnes recherches avec nos travaux
Je vous remercie de m’avoir lu.
Maurice MIQUEL, ancien président fondateur.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.