Lozère 34 000 photos anciennes en ligne

vendredi 29 mai 2009

Pour info, un article paru dans l’édition du jeudi 28 mai 2009 du Midi libre

Lozère 34 000 photos anciennes online

Les Archives départementales viennent de mettre en ligne, sur le site internet du conseil général, des négatifs photographiques sur plaques de verre qui embrassent la vie et l’histoire de la Lozère. Photographes professionnels installés à Villefort puis à Langogne, les ROBERT père et fils, Marius et Robert, ont saisi leurs contemporains à travers leur objectif de 1905 aux années 1960.

C’est en 2002 que Robert ROBERT fait don aux Archives départementales de toutes ses photographies et de celles réalisées par son père. Cette collection, unique, comprend non seulement les plaques de verre mais aussi des milliers de négatifs cellulosiques et de tirages papier qui courent jusqu’en 1987, année de la retraite de M. Robert. Fin juin, un ouvrage présentant une sélection de 150 photographies sera publié par les Archives. Ce sera l’aboutissement d’un travail commencé en 2004, au cours duquel les plaques ont été traitées une à une.

Au cours de leur carrière, Marius et Robert sont restés fidèles à une technique inventée entre 1847 et 1871, les plaques de verre au gélatinobromure d’argent. Le bromure, fixé par la gélatine sur la plaque, noircit plus ou moins en fonction de l’exposition de la lumière. On obtient alors un négatif dont les valeurs s’inversent lors du tirage, d’où le positif, en noir et blanc. Cette découverte connaît une longue postérité car la prise de vue est instantanée et les appareils se miniaturisent, ouvrant la voie à une utilisation par des amateurs.

Marius a longtemps été photographe ambulant. En des temps héroïques, il se transporte, d’abord à vélo puis en automobile au domicile de ses clients avec son appareil, ses plaques et ses toiles de décor, soit 30 kg de matériel. Une fois le cliché tiré, il revient chez son client avec la photographie encadrée, prête à suspendre. Marius exerce ainsi son métier à l’image des colporteurs. Ses premiers revenus lui permettent d’acquérir une petite boutique à Villefort puis à Langogne. Jeune, son fils Robert l’accompagne ensuite. C’est en 1939, lors d’un mariage, qu’il réalise, sans son père, son premier cliché professionnel.

Bien des photographies montrent des personnes prises à l’occasion des cérémonies qui rythment la vie des et des autres, tels les baptêmes, communions, mariages. Mais l’activité de la dynastie Robert ne s’est pas limitée à ce type de photographies. Le fonds a une grande valeur documentaire car aucun domaine, ou presque, des activités humaines n’a échappé à l’œil des ROBERT. L’ordinaire des travaux des champs y côtoie en effet l’extraordinaire de la guerre, la modernité y bouscule les usages anciens. Recherche Sur www.culture.lozere.fr, choisir Rechercher, puis Recherche avancée, ensuite Archives départementales de la Lozère, plaques de verre, et n’importe quel article commençant par 72 Fi.



Navigation